Published: Ven, Décembre 21, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Assassinat de 2 touristes au Maroc : La piste terroriste privilégiée

Assassinat de 2 touristes au Maroc : La piste terroriste privilégiée

Mais les auteurs du crime ignoble ont diffusé une vidéo montrant les images horribles des terroristes islamistes égorgeant et décapitant les deux Scandinaves qui faisaient une randonnée dans une région montagneuse du centre-ouest du Maroc. Sur la séquence, des cris "C'est pour la Syrie!" seraient entendus, précise le média.

"La piste terroriste n'est pas à écarter". Le suspect en question a été interpellé mardi à Marrakech, la capitale touristique du Maroc situé au pied de l'Atlas, et placé en garde à vue. "La vidéo, nous sommes sur le plan technique en train de l'analyser, nous ne pouvons pas encore confirmer ou démentir son authenticité". Les autorités ont identifié trois suspects qui ont été arrêtés ce jeudi. La diffusion de la vidéo sert aussi à contrer la propagande du régime de Rabat et de ses alliés occidentaux, de sorte à faire fuir les étrangers et à priver l'économie marocaine exsangue des ressources financières garanties par le secteur du tourisme et à décourager les investisseurs auxquels le gouvernement marocain multiplie les appels du pied, en vantant la stabilité et la sécurité qui régneraient dans le pays.

Depuis Copenhague (Danemark), le Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen, a dénoncé "un crime bestial".

Les corps des deux victimes, une Danoise et une Norvégienne, portaient des "traces de violence à l'arme blanche" sur le cou, selon les autorités marocaines.

Supects-Imlil
Les trois suspects arrêtés jeudi matin

Leurs corps ont été découvert lundi matin dans une vallée du Haut-Atlas, sur un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d'Imlil. Impossible donc pour le moment de savoir si l'accès à Imlil est toujours possible.

Un premier suspect, appartenant à "un groupe extrémiste", a été arrêté lundi, les trois autres ont été appréhendés jeudi après trois jours de cavale.

Sur les photos d'identité de l'avis de recherche, un des suspects porte un qamis (vêtement long blanc) et arbore une barbe non taillée. Le deuxième porte également une barbe fournie, tandis que le troisième a un visage maigre cerné d'un bouc. Maren Ueland et Louisa Vesterager Jespersen, étudiantes norvégienne et danoise de 24 et 28 ans étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc.

La presse marocaine donne d'autres détails sur leur âge et leur identification précise - ils seraient notamment âgés de 25 à 33 ans - mais ceux-ci n'ont pas encore été confirmés par les autorités.

More news: Les poissonneries des grandes surfaces dans le viseur de l'UFC-Que Choisir

Like this: