Published: Sam, Décembre 15, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Décès d'une troisième personne — Fusillade de Strasbourg

Décès d'une troisième personne — Fusillade de Strasbourg

Le jihadiste a été repéré vers 20H00 GMT par trois policiers alors qu'il "déambulait" dans la rue, a précisé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, arrivé à Strasbourg en début de soirée. "Et immédiatement un mandat de recherche a été mobilisé pour l'intercepter", a expliqué le ministre mercredi à l'Assemblée nationale où les parlementaires ont observé une minute de silence en hommage aux victimes, avant l'ouverture de la séance. Voici ce que l'on sait de Chérif Chekatt, 29 ans, identifié par la police comme étant le tireur.

Les policiers ont abattu le suspect de l'attentat de Strasbourg, jeudi. Les forces de l'ordre ont été applaudies par des badauds. "Bravo!" ont lancé certains d'entre eux. "Deux des trois policiers ont alors riposté, tuant l'auteur".

Des appels et des témoignages ont été déterminants. Selon une source policière à franceinfo, le frère du suspect s'est rendu de lui même au commissariat mardi soir. Jusqu'à la dernière confrontation. Il est soupçonné d'avoir ouvert le feu mardi peu avant 20 h dans des rues commerçantes du centre historique de Strasbourg, à quelques mètres du grand sapin du célèbre marché de Noël. Porteur d'une arme de poing et d'un couteau, il a ensuite échangé des tirs avec les forces de l'ordre, qui l'ont blessé au bras, avant de réussir à s'enfuir en prenant un taxi.

Comme l'a précisé sur BFMTV le représentant syndical Unité SGP Police Strasbourg Emmanuel George, si les fonctionnaires croyaient que l'homme se trouvait probablement dans le secteur, ils ne s'attendaient pas à se trouver nez-à-nez avec lui de cette manière.

Il avait notamment une affiche de Oussama ben Laden dans une de ses cellules.

Depuis sa sortie de détention en 2015, Cherif Chekatt faisait l'objet d'un suivi effectif de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

More news: Raz-de-marée d'audience pour Emmanuel Macron

Le jour de l'attaque, il devait être interpellé par les gendarmes dans le cadre d'une enquête de droit commun. Les écoles, médiathèques, piscines, gymnases etc. ont rouvert. Le ministre de l'Intérieur a annoncé que le marché de Noël, qui attire chaque année deux millions de touristes, rouvrira vendredi.

Selon le chauffeur, le suspect était blessé - l'assaillant a en effet été touché par des soldats de l'opération Sentinelle qui sécurisent le marché de Noël de Strasbourg.

La Suisse, à 130 kilomètres au sud de Strasbourg, a également renforcé ses mesures de sécurité à la frontière.

Les Marché de Noël scrutésMaires, collectivités, sociétés de transports, gérants des centres commerciaux: la consigne a été passée dans tout le Loiret, "avec une attention particulière sur les marchés de Noël".

Les perquisitions à son domicile ont permis de saisir "une grenade défensive, une arme chargée, plusieurs minutions et 4 couteaux dont 2 couteaux de chasse", a informé le procureur, tout en indiquant que de nombreuses investigations son en cours afin de localiser le fugitif et d'identifier d'éventuels complices. "En majorité, les terroristes frappent désormais en province", analyse-t-il. "Il faut qu'on voie comment ce terroriste a pu échapper à ces contrôles, on n'en sait rien".

Selon Amaq, son attaque de mardi dans le quartier du marché de Noël de la capitale alsacienne répondait "à des appels à cibler des citoyens des pays de la coalition" international qui combat l'Etat islamique en Syrie et en Iraq.

Like this: