Published: Jeu, Décembre 13, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Qualcomm fait interdire la vente de 4 générations d'iPhone en Chine

Qualcomm fait interdire la vente de 4 générations d'iPhone en Chine

Il faudrait que Qualcomm dépose à nouveau plainte pour couvrir ces modèles mais, au vu de la vitesse de la justice, nul doute qu'une nouvelle génération d'iPhone se dressera à nouveau dans l'écosystème Apple.

Cette décision de justice porte sur deux brevets de Qualcomm considérés comme enfreints par Apple: l'un sur le redimensionnement et l'autre sur la manipulations d'applications sur un écran tactile au moyen de gestes de balaiement.

Engagé dans un long bras de fer avec Apple, Qualcomm n'a pas hésité à attaquer Cupertino sur des infractions supposées de brevets, histoire de disposer d'un levier permettant de pousser Apple à la négociation (ce que refuse de faire Apple, qui estime que Qualcomm abuse de sa position dominante dans le domaine des puces réseau).

Qualcomm a obtenu l'interdiction de l'importation et de la vente sur le sol chinois des modèles d'iPhone allant des 6s jusqu'à l'iPhone X. Cette décision n'est toutefois pas encore appliquée (lire Qualcomm demande l'arrêt de la commercialisation de l'iPhone en Chine).

"D'autres actions judiciaires destinées à mettre fin à l'utilisation abusive d'autres brevets de Qualcomm par Apple sont en cours en Chine et à travers le monde", a indiqué le géant des microprocesseurs. Ils bravent ainsi une interdiction prononcée par le tribunal de Fuzhou ce lundi. Le titre a fini la séance en hausse de presque 0,7 %.

More news: Virevoltant contre Dijon, Ben Arfa prend la baguette — Stade Rennais

Apple a aussi cherché à rassurer sa clientèle chinoise. Pour Apple, le coup est rude. "Ces décisions de justice sont la preuve de valeur d'un large portefeuille de brevets de Qualcomm ".

"La manière illégale dont Qualcomm fait affaire fait du mal à Apple et à l'ensemble du secteur", expliquait déjà l'inventeur de l'iPhone.

Des poursuites similaires ont également été engagées par Apple contre Qualcomm en Chine.

Le sujet avait même été évoqué lors du sommet de Buenos Aires entre Donald Trump et Xi Jinping, qui a permis d'établir une trêve de trois mois dans le conflit commercial entre les deux premières économies du monde.

Like this: