Published: Jeu, Décembre 06, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Première naissance à la suite d'une greffe de l'utérus d'une donneuse morte

Première naissance à la suite d'une greffe de l'utérus d'une donneuse morte

L'hôpital universitaire de São Paulo, qui a conduit la greffe, a tenu à préciser que sept mois après la naissance, la petite fille se portait bien.

C'est la première fois qu'une transplantation d'utérus à partir d'une donneuse décédée aboutit à une naissance, et c'est aussi la première naissance avec greffe d'utérus en Amérique latine.

La première naissance consécutive à une transplantation utérine a eu lieu en Suède en 2013.

Le recours à des donneuses décédées, et non aux seules donneuses vivantes, pour des greffes d'utérus " pourrait élargir considérablement l'accès à ce traitement", a déclaré le Dr Dani Ejzenberg, qui a dirigé l'étude à l'Hôpital universitaire de São Paulo. En 2011, en Turquie, une transplantation d'utérus avait débouché sur une grossesse mais s'était achevée sur une fausse couche, rapporte LCI. Surtout, cette innovation évite les risques pour les donneuses vivantes et va permettre de s'appuyer sur un réservoir de donneuses potentielles plus grand.

More news: Emmanuel Macron recule face aux " gilets jaunes "

"Andrew Shennan, obstétricien et professeur au Kings College de Londres: "(l'opération) ouvre la voie au don d'utérus post-mortem, comme c'est le cas pour d'autres organes.

Elle a précisé que la transplantation avait été réalisée en septembre 2016, lorsque la femme qui a accouché était âgée de 32 ans. Elle était toujours allaitée par sa maman. L'utérus greffé provenait d'une femme de 45 ans décédée d'un AVC et donneuse de plusieurs organes. Cette opération aura duré au total 10h30 et a été suivie d'un traitement immunosuppresseur pour éviter le rejet du greffon.

Cinq mois après la greffe, la patiente avait des règles normales. Le bébé est né par césarienne le 15 décembre 2017, à 6 mois et demi de grossesse. Les médecins ont préféré un accouchement légèrement prématuré par césarienne pour plus de sécurité. La grossesse s'est déroulée sans encombre et le bébé pesait 2,5 kg à la naissance.

La greffe d'utérus à partir d'un donneur décédé est devenue réalité. Parmi les femmes touchées, on estime qu'une femme sur 500 présente une anomalie de l'utérus.

Like this: