Published: Mer, Décembre 05, 2018
International | By Marie-Louise Baume

L'armée israélienne lance une opération pour neutraliser plusieurs tunnels du Hezbollah

L'armée israélienne lance une opération pour neutraliser plusieurs tunnels du Hezbollah

L'armée israélienne a expliqué avoir détecté des tunnels entre Israël et le Liban et avoir lancé cette opération pour les détruire.

"Nous sommes fiers des combattants et des commandants de Tsahal pour les actions complexes déjà opérées et les succès opérationnels (déjà obtenus) au début de l'opération". Il n'a pas précisé non plus quand les tunnels avaient été découverts, se contentant d'indiquer que l'Etat hébreu surveillait attentivement de telles activités depuis des années. Ils constituent "une flagrante et grave violation à la souveraineté d'Israël", est-il ajouté dans le communiqué. "Nous n'avons pas mobilisé les réservistes, mais on a renforcé nos troupes au nord", a poursuivi Jonathan Conricus.

Premièrement, Israël avait laissé croire qu'il s'attaquerait aux usines de perfectionnement de missiles situées près des côtes méditerranéennes et surtout, l'opération déclenchée par Tsahal laisse le Hezbollah devant un dilemme quasi insoluble: assister sans réagir à la destructions de l'un des pans principaux de son dispositif stratégique face à Israël, ou répliquer malgré les nombreux avertissements d'Israël et accorder ainsi à Tsahal l'occasion de représailles extrêmement fortes. En outre, aucune consigne spécifique n'a été délivrée aux populations civiles israéliennes. L'opération "Bouclier du nord", annoncée de manière inattendue au lendemain d'un entretien entre le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, à Bruxelles, est le dernier épisode en date de la confrontation entre l'Etat hébreu et le mouvement soutenu par l'Iran.

More news: L’exécutif garde des atouts dans sa manche — Gilets jaunes

Le 11 août 2006, la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU mettait fin à 33 jours d'une guerre qui a fait 1.200 morts côté libanais, et 160 côté israélien, sans neutraliser le Hezbollah, alors visé par une vaste offensive après l'enlèvement de deux soldats israéliens.

Israël construit actuellement une barrière principalement pour stopper d'éventuelles tentatives d'infiltration du Hezbollah. Au cours des dernières années, ce conflit s'est largement déroulé sur le sol de la Syrie voisine. L'objectif à terme est d'ériger un mur le long des 130 kilomètres de frontière, à la place de la haute clôture existante.

Like this: