Published: Ven, Novembre 30, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Après le carburant, le gouvernement va-t-il décider d'une hausse de l'électricité?

Après le carburant, le gouvernement va-t-il décider d'une hausse de l'électricité?

Pourtant, une nouvelle hausse de prix pourrait alimenter la grogne sociale portée par les "gilets jaunes", révèle Le Parisien: les tarifs de l'électricité pourraient en effet augmenter de 2,3% dès 2019 et de 3,3% à partir de 2020... Alors que le prix de l'électricité a déjà bondi de 35% en dix ans.

Problème d'offre. D'après Le Parisien, EDF est contraint par la loi, pour éviter toute distorsion de concurrence, de partager 25% de son énergie nucléaire avec les fournisseurs nés après l'ouverture du marché à la concurrence. À cela, il faut ajouter les augmentations liées à la hausse des taxes sur l'électricité, des prix du marché, des certificats d'économie d'énergie, etc.

"Lorsque l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) a été créée, la concurrence était très faible".

"Conformément à sa mission la CRE a donc procédé à la répartition de ce volume de 100 TWh au prorata des demandes des fournisseurs à l'exception des filiales d'EDF qui ont été intégralement écrêtées", a précisé le régulateur dans un communiqué.

More news: Ibrahim Maalouf : condamné pour agression sexuelle sur mineure, il s’indigne

La CLEE estime d'ailleurs le surcoût potentiel à plus d'un milliard d'euros dès 2019 pour les particuliers et les entreprises, si les autorités ne relèvent pas le plafond de 100 TWh.

C'est une hausse dont l'exécutif se serait bien passé.

Vidéo: Pénurie d'électricité cet hiver: serez-vous concerné?

Like this: