Published: Ven, Novembre 16, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Macron inaugure le TGV au Maroc

Macron inaugure le TGV au Maroc

A son départ de l'aéroport de Rabat-Salé, le chef de l'État français a été salué par le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Le convoi, surveillé par un important dispositif de sécurité, est arrivé 1h10 plus tard à la nouvelle gare Rabat-Agdal, légèrement en avance sur l'horaire prévu. Emmanuel Macron doit quitter le royaume en fin de journée au terme de cette courte visite de travail qui, selon l'agence officielle MAP, "reflète la profondeur des relations bilatérales fondées sur un partenariat solide et fort" entre les deux pays.

Le lancement de la LGV est vue côté français comme une occasion de mettre en valeur le savoir-faire des entreprises.

Le Maroc sera d'ici quelques heures le premier pays Africain à se doter d'un train à Grande Vitesse.

Plusieurs entreprises françaises ont pris part au projet, notamment la SNCF. "C'est une véritable fierté d'avoir transféré la totalité de nos savoir-faire en dix ans".

More news: "Je paie tous mes impôts en France" — Kylian Mbappé

Lancée en septembre 2011 par le président Nicolas Sarkozy et inspectée en septembre 2015 par François Hollande, cette LGV est considérée comme la plus rapide d'Afrique.

"Projet phare de la relation bilatérale", la LGV est vue par les Français comme une vitrine pour tenter d'obtenir d'autres contrats en Afrique, qui offre de "nombreuses opportunités" dans le secteur ferroviaire. Grâce à cette première ligne, les temps de parcours sont considérablement réduits et passent à 50mn au lieu de 3h15mn pour le voyage Tanger - Kénitra, 1h20mn au lieu de 3h45mn pour Tanger - Rabat, et 2h10mn au lieu de 4h45mn pour Tanger - Casablanca.

Des billets de train ont été remis aux deux chefs d'Etat. Selon l'AFP, le coût de réalisation a été revu à la hausse de 15% par rapport aux estimations initiales, tout en restant en dessous des coûts moyens européens, selon le ministère marocain des Transports.

Emmanuel Macron est aussi accompagné des ministres des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de l'Intérieur Christophe Castaner, alors que les flux migratoires devraient être abordés au cours des discussions.

Like this: