Published: Mer, Octobre 31, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Musique: Pharrell Williams menace Donald Trump de poursuites


Bestimage C'est ce qu'on appelle un moment inopportun. La raison? Son titre "Happy" joué au cours d'un meeting de Donald Trump dans l'Indiana.

"La tragédie infligée à notre pays samedi n'a rien d'heureuse, et aucune permission n'a été accordée pour l'utilisation de cette chanson ", a-t-il notamment assuré dans une lettre publiée aussi sur Twitter.

More news: Le classico OM-PSG a tourné à l’avantage des parisiens — Marseille

Pharrell Williams a envoyé une lettre se disant prêt à poursuivre en justice Donald Trump pour avoir joué " Happy " après la fusillade de Pittsburgh. En effet, l'utilisation en public du morceau, sans accord préalable, s'apparente à une violation du droit d'auteur. " C'est avec ces mots que l'avocat du chanteur a exprimé la colère de Pharrell Williams envers le président américain". Il faut rappeler que l'actuel président des Etats-Unis n'est plus le bienvenu dans la ville de Pennsylvanie dans laquelle s'est déroulée la tuerie, tant qu'il ne dénoncera pas le nationalisme blanc qui y règne.

Ce qui n'est pas le cas de Pharrell Williams. Steven Tyler a protesté à plusieurs reprises contre l'utilisation de la musique d'Aerosmith par Trump lors de ses événements.

Like this: