Published: Lun, Octobre 29, 2018
International | By Marie-Louise Baume

La Nouvelle République: L'inamovibilité de Bouhadja se préciserait-elle ?

La Nouvelle République: L'inamovibilité de Bouhadja se préciserait-elle ?

L'Assemblée nationale algérienne a élu mercredi son nouveau président, mais le sortant, en conflit ouvert avec la majorité parlementaire, se proclame légalement toujours en fonction, laissant craindre un possible imbroglio institutionnel. "La priorité de l'APN pour l'heure est la poursuite de ses nobles missions afin de continuer à représenter avec dévouement les citoyens", a notamment affirmé M. Bouchareb faisant remarquer ensuite que "la responsabilité du poste de président de l'Assemblée est, à la fois un fardeau et un défi, ce qui nous donne, plus de détermination pour la consécration de la place du Parlement, conformément à la Constitution et aux aspirations du Président de la République et du peuple algérien". Lui-même membre du FLN, M. Bouhadja, âgé de 80 ans, a martelé, ce mercredi 24 octobre 2018, qu'il reste et demeure le président légal et légitime de l'APN. Pour Fatiha Benabbou, constitutionnaliste et professeure de droit à l'université d'Alger, cette élection est bien partie pour provoquer une crise institutionnelle en Algérie.

Ce qu'appuient nombre d'hommes de lois interrogés sur la légitimité de l'amovibilité de Bouhadja, au point où l'arbitrage du Conseil constitutionnel est appelé à se prononcer.

" Un nouveau départ pour l'APN".

More news: Son dernier album bat tous les records de vente — Johnny Hallyday

Le FLN a annoncé mardi avoir désigné le chef de son groupe parlementaire, Mouad Bouchareb, comme candidat au perchoir.

La séance plénière d'aujourd'hui sera consacrée aussi à l'adoption du rapport de la Commission des affaires juridiques, administratives et des libertés relatif à la constatation de la vacance du poste de président de l'APN, avait déclaré à la presse El-Hadj Laïb, à l'issue de la réunion du bureau de l'APN qu'il a présidée en sa qualité de doyen de l'Assemblée. "Le bureau de l'APN a saisi il y a quelques jours la Commission juridique qui a confirmé la " vacance " du poste, arguant de " l'incapacité " de S. Bouhadja à " assurer ses fonctions, du fait de son désaccord avec les députés et son refus de démissionner ".

Outre le FLN, d'autres formations politiques formant la coalition présidentielle, dont le Rassemblement national démocratique (RND, dirigé par le Premier ministre Ahmed Ouyahia) ont apporté leur soutien à la candidature de M. Bouchareb.

Like this: