Published: Dim, Octobre 28, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Le gouvernement débloque 21 millions d'euros — Patrimoine

Le gouvernement débloque 21 millions d'euros — Patrimoine

Ce jeudi 25 octobre, le ministère de l'Action et des Comptes publics a annoncé, dans un communiqué, "le déblocage de 21 millions d'euros en faveur du patrimoine". L'animateur Stéphane Bern, en charge de l'opération, n'a pas manqué de réagir, sur Twitter. Pourtant, cette donation n'est pas anodine, elle répond plutôt en urgence à une polémique naissante. C'est bien grâce à lui, qui a négocié âprement avec l'aide du ministre de la Culture, que le gouvernement a décidé d'augmenter le montant des aides, auquel s'opposait dans un premier temps le ministre de l'Action et des Comptes publics.

Cette annonce intervient après un début de controverse sur la destination des recettes du jeu, en particulier des taxes perçues par l'Etat.

"Les recettes au profit de la Fondation du patrimoine, dont la répartition est inchangée depuis l'origine des jeux, devraient atteindre 20 millions d'euros et permettront de sauver de nombreux monuments en péril", expliquent les ministres.

More news: Fun Radio explique son sondage — Viol conjugal banalisé

Les taxes reversées à l'État. En comparaison, la Fondation du Patrimoine a, quant à elle, environ touché 10,7 millions d'euros, le reste allant dans les poches des joueurs, de la FDJ et des détaillants. Il y a quelques jours, il s'est dit surpris de découvrir que l'État n'avait pas renoncé à percevoir les taxes - s'élevant à 14 millions d'euros - sur le Loto du patrimoine qu'il avait contribué à lancer en septembre dernier. "Les recettes qui viennent directement du jeu mis en place par la Française de Jeux sont affectées à ce qui était prévu, c'est-à-dire le patrimoine". Les émissions de Stéphane Bern en prime time sur de grandes chaînes de télévision ont eu un grand impact pour faire connaître certains des monuments menacés. C'est moins que d'habitude, puisque l'État prélève, en général, 20% des sommes misées. Lundi 22 octobre, Gérald Darmanin a toutefois reconnu à l'Assemblée que l'ensemble des bénéfices ne serait pas reversé à la mission patrimoine.

A la suite de cette annonce, de nombreuses personnes ont interpellé Stéphane Bern sur les réseaux sociaux. "La loi de finances lui donne raison". "Moralement, je lui demande de renoncer à ses taxes ", avait-il insisté auprès du Parisien. Nous voilà avec 21 millions en plus et c'est une excellente nouvelle.

" Suivez toutes les infos du Figaro culture sur Facebook et Twitter".

Like this: