Published: Sam, Octobre 27, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

L'achat de F-35 par la Belgique critiqué par… Macron

L'achat de F-35 par la Belgique critiqué par… Macron

La Belgique a choisi le F-35 du groupe américain Lockheed Martin pour remplacer progressivement à compter de 2023 sa flotte d'avions de chasse F-16, écartant le Rafale du français Dassault et le Typhoon du consortium européen Eurofighter, a annoncé jeudi le gouvernement belge.

Finalement, gouvernement belge a notamment reproché à l'offre française de ne pas avoir spécifié de prix pour l'avion proposé.

Une mauvaise nouvelle pour Dassault, donc, qui était en compétition avec son Rafale et pour le consortium européen Eurofighter qui avait proposé son Typhoon. Et ces compagnies ont amèrement regretté le choix de leur voisin. "La décision est liée à une procédure belge, à des contraintes politiques du pays mais stratégiquement va a contrario des intérêts européens", a-t-il ajouté. "Je ferai tout pour que dans les appels d'offres à venir, des offres européennes soient promues", a-t-il promis, lors d'une visite en Slovaquie consacrée à la promotion de ses projets pour l'Europe, dont l'Europe de la défense. Airbus Defence & Space (ASD), partenaire du programme Eurofighter avec BAE Systems (Royaume-Uni) et Leonardo (Italie), a pour sa part affirmé vendredi "accepter la décision" belge, tout en se déclarant conscient des "forts liens" qui existent entre la Belgique et les Etats-Unis sur les questions industrielles de défense. "L'Europe doit développer une vraie capacité d'industrie de défense européenne, dans tous les pays qui croient à cette aventure. Ma détermination en sort renforcée", a-t-il encore précisé.

More news: Le Tour de France 2019 au départ de la Grand-Place

Un "mauvais signal" pour l'un, une "opportunité manquée" pour l'autre.

Le gouvernement belge a tranché, et officialisé une décision pressentie de longue date: les forces aériennes belges seront dotées de F-35.

Like this: