Published: Mar, Octobre 23, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Décès du négationniste français Robert Faurisson

Décès du négationniste français Robert Faurisson

Depuis 40 ans, il travaillait à nier l'existence de l'Holocauste.

Le négationniste Robert Faurisson, connu pour ses thèses contestant le génocide des juifs, a "rendu un grand service involontairement" en permettant que la Shoah soit "l'un des évènements les mieux connus du monde", a réagi lundi Serge Klarsfeld après l'annonce de sa mort.

"Robert Faurisson revenait d'Angleterre quand il s'est écroulé dans son couloir dans sa maison de Vichy", a déclaré à l'AFP Yvonne Schleiter, sa sœur.

Robert Faurisson avait perdu un procès en 2007 contre Robert Badinter qui l'avait qualifié de "faussaire de l'Histoire". Il affirmait notamment que les chambres à gaz pendant la Seconde Guerre mondiale n'avaient jamais existé.

Auteur de plusieurs ouvrages négationnistes, devenus des références pour certaines franges extrémistes en France et dans le monde, Robert Faurisson a été vivement critiqué par les historiens et le monde de la recherche, l'accusant de manipuler les sources. Celui-ci était poursuivi en diffamation par le négationniste devant le tribunal de grande instance de Paris. "Le combat pour la vérité historique continue face aux faussaires de l'Histoire ", a-t-elle écrit. Faurisson contestait aussi l'authenticité du Journal de la jeune juive néerlandaise Anne Frank.

More news: Khashoggi: des proches du prince héritier saoudien parmi les suspects

Agrégé de lettres et ancien maître de conférences en littérature contemporaine à l'université de Lyon-II, Robert Faurisson a été condamné à plusieurs reprises pour contestation de crimes contre l'humanité.

Au début des années 1980, le discours négationniste de Faurisson prend un tournant politique.

Il se proclame anti-sioniste: une position qui lui vaudra le soutien de l'Iran, où il devient une figure intellectuelle. Ce dernier suscite la polémique en l'accueillant en décembre 2008 sur la scène du Zénith de Paris pour lui remettre un " prix de l'infréquentabilité et de l'insolence " par une personne déguisée en déporté juif.

En mars 2011, la cour d'appel de Paris a condamné Dieudonné à 10 000 euros d'amende pour " injures " à caractère raciste suite aux propos tenus lors de ce spectacle.

"L'apparition de Faurisson au Zénith coïncide avec le renouveau de l'antisémitisme arabe et un contexte tendu autour d'Israël", explique l'historienne Valérie Igounet, citée par l'AFP.

Like this: