Published: Ven, Octobre 19, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Attaque en Crimée : La presse sous le choc après le " Colombine russe "

Attaque en Crimée : La presse sous le choc après le

"Selon les informations préliminaires, un engin explosif non identifié bourré d'objets métalliques a été déclenché dans la cantine du collège polytechnique de Kertch". Il était en quatrième année. "La plupart des victimes sont des adolescents", a indiqué dans un communiqué cet organisme chargé des principales affaires criminelles en Russie. Selon le site de l'établissement, le collège technique de Kertch accueille des adolescents âgés de 15 à 17 ans. L'explosion a eu lieu en fin de matinée dans ce collège technique de Kertch, ville portuaire de la péninsule de Crimée, annexée en 2014 par la Russie au détriment de l'Ukraine.

Une enquête pour "acte terroriste" a été ouverte mercredi après l'explosion d'un "engin non identifié" dans un collège technique en Crimée, qui a fait au moins dix morts, a annoncé le Comité d'enquête russe. Les enquêteurs ont ensuite précisé que les élèves tués l'avaient été par balles. "Son corps avec " des blessures par balles " a été retrouvé sur place, poursuit le communiqué du Comité d'enquête". Ce deuxième engin explosif a été "neutralisé". "Le corps a été découvert dans la bibliothèque", a-t-il déclaré à la télévision russe Rossiya 24.

Sa mère, qui travaillait à l'hôpital lors des faits et procurait les premiers soins aux victimes du massacre, a rapidement été emmenée par la police et c'est alors qu'elle aurait tenté de s'ôter la vie, horrifiée par la nouvelle.

L'ex-petite amie du tueur, interrogée par la chaîne de télévision RT, a expliqué sous couvert d'anonymat que le jeune homme disait "ne plus faire confiance aux gens depuis que des personnes dans sa classe avaient commencé à l'humilier parce qu'il n'était pas comme les autres". "Je veux présenter mes condoléances aux proches des victimes", a déclaré le président russe Vladimir Poutine au début d'une rencontre avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Sotchi, une station balnéaire de la mer Noire.

More news: Sommet européen: un accord sur le Brexit reste possible, martèle Theresa May

Le ministère des Situations d'urgence russe a déclaré l'état d'urgence à Kertch et a annoncé l'envoi sur place de trois hélicoptères avec du personnel médical et d'un avion.

Trois jours de deuil seront observés dans la péninsule, ont indiqué les autorités.

Selon un responsable des forces de l'ordre cité par l'agence de presse Ria Novosti, le tireur avait obtenu légalement un port d'arme il y a un mois et avait passé tous les examens psychologiques nécessaires.

L'armée russe, citée par les agences, a de son côté décidé d'envoyer 200 militaires tandis que les médias locaux diffusaient des images de blindés et d'hommes en tenue de camouflage se déployant autour de Kertch.

Like this: