Published: Dim, Octobre 07, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Journaliste disparu: l'ambassadeur saoudien convoqué par les autorités turques

Journaliste disparu: l'ambassadeur saoudien convoqué par les autorités turques

Pour sa part, l'Arabie Saoudite a affirmé que ce rédacteur d'articles d'opinion pour le Washington Post a bel et bien quitté les locaux de la mission diplomatique.

Ce dernier a exprimé son inquiétude quant à cette disparition, jugée injuste et scandaleuse en raison de sa position vis-à-vis des autorités Saoudiennes.

Jamal Khashoggi s'était rendu au consulat pour des démarches administratives en vue de leur mariage, mais il n'en est jamais ressorti. "Il voulait obtenir un document saoudien certifiant qu'il n'était pas déjà marié", a-t-elle expliquée. Rédacteur d'articles d'opinion pour le Washington Post, Jamal Khashoggi n'a pas été vu depuis qu'il est entré au consulat dans l'après-midi, d'après sa fiancée qui l'accompagnait et a attendu à l'extérieur jusqu'à la fermeture, indique le journal. Un ami de Jamal Khashoggi, Turan Kislakçi, à la tête d'une association turco-arabe de journalistes, a dit avoir contacté les autorités turques qui lui ont affirmé qu'elles "suivent l'affaire de près".

De son côté, le consulat saoudien a démenti retenir le journaliste porté disparu.

More news: En images. Glaciale passation de pouvoirs entre Collomb et Philippe

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a appelé dans un communiqué Ankara "à approfondir les investigations" pour localiser M. Khashoggi, estimant que son éventuelle détention par les autorités saoudiennes constituerait un cas de "disparition forcée".

Le même mois, M. Khashoggi avait annoncé avoir été interdit de contribution dans le quotidien Al-Hayat, propriété du prince saoudien Khaled ben Sultan al-Saoud. Dans un classement sur la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières, la Turquie et l'Arabie saoudite sont respectivement 157e et 169e sur 180! Ryad promeut une campagne de modernisation depuis que le prince Mohammed ben Salmane a été désigné héritier du trône.

Comptant parmi les plus célèbres des voix critiques saoudiennes, Jamal al Khashoggi s'était exilé aux Etats-Unis en 2017, au début d'une vague de répression toujours en cours aujourd'hui contre les journalistes, intellectuels et activistes saoudiens.

Like this: