Published: Sam, Octobre 06, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Le patron d'Interpol porté disparu en Chine

Le patron d'Interpol porté disparu en Chine

Son épouse inquiète, installée à Lyon avec leurs enfants, a signalé sa disparition aux autorités françaises et a été entendue par la police judiciaire. Selon des sources policières françaises, Meng Hongwei n'a pas donné signe de vie depuis son départ en Chine le 29 septembre.

"La France s'interroge sur la situation du président d'Interpol et est préoccupée par les menaces dont son épouse a fait l'objet". Durant sa carrière de policier, il a travaillé dans des unités de lutte contre le trafic de drogue, dans l'antiterrorisme et a dirigé les gardes-côtes chinois, selon sa biographie sur le site d'Interpol.

Le mandat de Meng Hongwei doit expirer en 2020.

"Il n'a pas disparu en France", a précisé une source proche du dossier.

More news: Lyon - Shakhtar : suivez le match en direct et en streaming

Amnesty International mettait en avant l'utilisation d'Interpol par la Chine "pour arrêter des dissidents et des réfugiés à l'étranger". Il a été "emmené" par les autorités "dès son atterrissage" la semaine dernière, pour des motifs encore flous, affirme vendredi le journal.

Toujours selon le South China Morning Post, la famille d'une personne interpellée et son employeur doivent être notifiés dans les 24 heures suivant son arrestation, conformément à la loi chinoise.

Reste que la disparition soudaine de hauts dignitaires chinois est devenue chose courante sous la présidence de Xi Jinping, qui mène depuis plusieurs années une campagne anti-corruption soupçonnée de masquer une purge politique. En effet, son siège officiel se trouve à Lyon, dans le Rhône-Alpes. "Cela dépend des autorités concernées en France et en Chine", ajoute l'organisation, rappelant sans plus de commentaires que c'est le secrétaire général, l'Allemand Jürgen Stock, et non le président chinois, qui est "responsable de la gestion au quotidien". Par ailleurs, Pékin voyait d'un bon œil la position de Meng Hongwei à la tête d'Interpol.

Like this: