Published: Lun, Octobre 01, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Emmanuel Macron attend "de chaque jeune qu'il prenne ses responsabilités"

Emmanuel Macron attend

Il terminera en fin de semaine son déplacement aux Antilles en revenant un an après l'ouragan Irma dans les deux îles sinistrées de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.

Alors que la tempête Kirk, qui passe actuellement sur les Antilles, a obligé le président en Martinique à modifier son programme, ce n'est pas le cas en Guadeloupe, même si une vigilance orange, notamment pour fortes pluies et vents violents est maintenue.

En clair, Emmanuel Macron continue d'expliquer que pour se lancer dans la vie active, il faut parfois chercher au-delà de la branche dans laquelle on a été formé.

En outre, le chef de l'État a rappelé l'engagement du gouvernement sur un "vrai plan d'investissement dans les territoires ultra-marins sur les contrats dits +de convergence+", soit "2,1 milliards d'euros investis entre 2019 et 2020".

Une plainte pour mise en danger d'autrui a été déposée jeudi à Paris par un collectif guadeloupéen pour dénoncer les "insuffisances criantes" de l'État. Et ce n'est pas un gros mot de dire ça à notre jeunesse.

Edition numérique des abonnés
Emmanuel Macron attend "de chaque jeune qu'il prenne ses responsabilités"

Dans ce cadre, "l'action de l'Etat sur le terrain sera portée à trois millions (d'euros) par an, soit une augmentation de 40% sur deux ans", a annoncé le président, afin de poursuivre la recherche sur la dépollution des sols et des aliments - aujourd'hui sans solutions - et accélérer la cartographie des zones polluées.

L'invasion des algues sur le littoral antillais, massif depuis 2011, est devenu particulièrement important cette année.

Un rapport d'audit du ministère de l'Environnement, publié en juillet, dénonçait les équipements obsolètes, la multiplicité des "propriétaires du réseau" et surtout, le flou autour des responsabilités de gestion. Récemment, c'est le site de la porte d'Enfer, à Anse Bertrand, qui a été envahi sur plusieurs centaines de mètres. "On est dans une détresse que vous n'imaginez même pas", lui a lancé une jeune femme brune, dans la foule qui était rassemblée sur la place de Goyave, petite commune à l'est de la Basse-Terre.

En baisse dans les sondages de popularité, le président devrait en profiter une nouvelle fois pour aller au contact de la population et répondre à ceux qui l'interpellent sur ses réformes.

Selon l'agence Santé publique France, "plus de 90 % de la population adulte" en Guadeloupe et Martinique est contaminée par le chlordécone.

More news: Ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel Macron à l’ONU

Like this: