Published: Dim, Septembre 30, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Emmanuel Macron attendu sur certains dossiers — Antilles

Emmanuel Macron attendu sur certains dossiers — Antilles

Attendu par les habitants sur plusieurs dossiers, le chef de l'État aura répondu "partiellement aux attentes de la population sur deux sujets environnementaux", note l'envoyé spécial de France Télévisions, Jeff Wittenberg.

La Martinique, où le chef de l'État doit atterrir mercredi dans la soirée (heure locale), est placée en vigilance orange cyclonique à partir de jeudi matin.

Ici en Martinique par exemple, le président a évoqué le dossier du chlordécone.

Le produit a été interdit dès 1977 aux Etats-Unis, mais utilisé jusqu'en 1993 aux Antilles par les producteurs de bananes pour lutter contre le charançon du bananier. "Il ne serait pas responsable de dire qu'il y a une réparation individuelle pour tous", a-t-il souligné. "La procédure d'ouverture du registre des maladies professionnelles sera engagée par le gouvernement des le 2 octobre pour le régime général (de la Sécurité sociale) et le 9 octobre pour le régime agricole", a-t-il dit. Mais elle passe difficilement dans l'opinion publique.

More news: Cristiano Ronaldo accusé de viol : sa victime présumée témoigne dans "Der Spiegel"

Cette réforme touchera "les 4% les plus riches", ce qui représente, selon les estimations avancées par le président, "70 millions d'euros (qui) seront intégralement et en toute transparence réinvestis dans les projets en Outre-mer", s'est-il engagé.

Il a également annoncé le déblocage de 40 millions d'euros pour l'hôpital de Martinique, tout en insistant sur la nécessité d'une mutualisation de certaines spécialités avec la Guadeloupe. Le chômeur de Guadeloupe a rétorqué au Président que "ce n'est pas facile" et que "ce n'est pas comme ça que ça fonctionne". Jeudi, il a affirmé avoir "dans le ventre l'impatience de 66 millions de Français".

Son déplacement se poursuit vendredi en Guadeloupe, où il doit aborder notamment l'alimentation difficile en eau potable et les algues sargasses.

Emmanuel Macron a entamé jeudi en Martinique un déplacement de quatre jours aux Antilles, quelque peu perturbé par la tempête tropicale Kirk, et qui s'achèvera par un retour à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, un an après le passage dévastateur de l'ouragan Irma.

Like this: