Published: Sam, Septembre 29, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Tesla: Elon Musk sous le coup d'une grave accusation de fraude

Tesla: Elon Musk sous le coup d'une grave accusation de fraude

Le PDG de Tesla est accusé par la SEC d'avoir trompé les investisseurs en postant un message, au milieu de l'été, annonçant son intention de sortir le constructeur automobile de la Bourse.

La Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, a déposé ce jeudi une plainte pour fraude visant Elon Musk, le PDG de Tesla. La SEC demande également à ce que le PDG rembourse les pertes enregistrées par les investisseurs. Le fantasque milliardaire avait créé la stupeur avec un tweet le 7 août, affirmant qu'il voulait retirer son groupe de la Bourse, lorsque l'action atteindrait 420 dollars. "Cette action injustifiée de la SEC m'attriste profondément et me déçoit. L'intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits démontreront que je n'ai jamais compromis cela d'aucune manière", a poursuivi l'homme d'affaires de 47 ans.

Les allégations détaillées déposées par les régulateurs indiquent que Musk a informé le conseil d'administration de Tesla des offres proposées quelques jours avant son tweet, même s'il n'incluait aucun prix ou projet de privatisation de l'entreprise.

Ce tweet boursier vaut déjà à Tesla et à son patron des poursuites de la part d'investisseurs estimant avoir été trompés, tandis que le ministère de la Justice a aussi décidé d'enquêter pénalement.

Au-delà du problème lié à l'éventuel départ d'Elon Musk en lui-même, tous ces remous autour de la société " pourraient entamer la confiance des investisseurs, des clients et des fournisseurs ", soulignent les analystes de JPMorgan. Nous attendions depuis de connaître la position de cet organisme qui, hier, a lancé des poursuites judiciaires contre Elon Musk.

More news: Canal Plus condamné à verser une somme record à Maïtena Biraben

Le groupe avait finalement abandonné cette idée quelque temps après et l'action avait perdu jusqu'à 30% de sa valeur.

"Ni la célébrité ni une réputation d'innovateur technologique ne mettent à l'abri des lois fédérales", a déclaré Stephanie Aviakian, coresponsable de la division d'enquête de la SEC, lors d'une conférence de presse convoquée pour l'occasion. "Ces affirmations trompeuses ont créé d'importante perturbations sur le marché dans les minutes qui ont suivi le tweet", a ajouté son collègue, Steven Peikin, estimant que cela avait fait du tort aux investisseurs. Il est accusé d'avoir divulgué de fausses informations, lorsqu'il a annoncé le retrait de son entreprise des places financières, le mois dernier, dans un tweet qui avait fait bondir le titre du fabricant de voitures électriques.

Cette annonce avait alors été effectuée pendant les heures d'ouverture de Wall Street.

La plainte cite des courriels et des textos échangés entre Elon Musk et des responsables de Tesla.

Selon l'autorité boursière, Elon Musk a annoncé un prix de 420 dollars par action sur la base d'une prime de 20% par rapport au cours de la clôture du jour et en référence au nombre 420, un code utilisé par les consommateurs de cannabis.

Like this: