Published: Ven, Septembre 28, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Canal Plus condamné à verser une somme record à Maïtena Biraben

Canal Plus condamné à verser une somme record à Maïtena Biraben

Le 2 juin 2016, un communiqué de Canal+ annonçait la décision de Maïtena Biraben de quitter la présentation du Grand Journal ainsi que la chaîne, lui souhaitant au passage "un plein succès dans ses projets".

Les prud'hommes ont estimé que l'ex-animatrice du "Grand Journal" de Canal+ avait été licenciée sans cause réelle ni sérieuse en 2016.

More news: Tennis: Simon se qualifie à Metz pour sa vingt-et-unième finale

Le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) vient de condamner la chaîne cryptée pour licenciement "sans cause réelle ni sérieuse". Elle avait accepté en 2015 de prendre les commandes du "Grand Journal", émission phare de la chaîne, à la demande de Vincent Bolloré, qui venait de prendre le contrôle de Vivendi, maison-mère du groupe. L'Express L'Entreprise livre les détails: 38 456,22 euros de rappel de salaire sur mise à pied à titre conservatoire et 3845,62 euros de congés payés afférents; 162 500 euros d'indemnités de préavis et 16 250 euros de congés payés afférents; 138 356 euros d'indemnités de licenciement; 2 550 000 euros d'indemnités contractuelle de rupture; 510 000 euros d'indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse, et 1000 euros d'article 700. Forte de cette victoire, l'animatrice empochera la juteuse somme de 3,4 millions d'euros. Les deux parties peuvent faire appel. Au printemps 2016, "quand Vincent Bolloré s'est aperçu que le nouveau format du Grand Journal ne faisait pas remonter les audiences, il a décidé de se séparer de Maïtena", selon l'avocate de l'animatrice. Canal+, contactée par l'AFP, s'est refusée à tout commentaire.

Like this: