Published: Dim, Septembre 23, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

CSG : 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal

CSG : 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a détaillé, jeudi 20 septembre sur France Inter, les modalités d'application du geste sur la contribution sociale généralisée, un changement qui doit bénéficier à certains retraités en 2019. Après avoir, cette année, augmenté de 1,7 point la CSG sur les retraites supérieures à 1200 euros, après avoir annoncé un quasi-gel des pensions l'année prochaine, l'exécutif a pris conscience de l'exaspération des retraités. Seront concernés tous les retraités dont le revenu fiscal depuis deux ans est au-dessus de 14.404 euros pour une personne seule, et de 22051 euros pour un couple.

Actuellement, 60 % des retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont concernés par la hausse de la CSG, mise en place pour compenser la suppression des cotisations salariales.

Cette mesure correctrice avait été annoncée fin mars par le gouvernement, dans un contexte de grogne contre la perte de pouvoir d'achat des retraités.

More news: Stéphane Pauwels à nouveau interpellé puis libéré sous conditions

Dans leur cas, selon les propos du Premier ministre, "il faudra passer pendant deux ans en continue au-dessus du seuil pour être frappé par l'augmentation de cette CSG". "Le parcours emploi-compétence, ça marche mieux, parce qu'on vérifie qu'il y a effectivement de la formation et de l'accompagnement", a-t-il précisé. Ce ne sont pas 100.000 mais 300.000 retraités qui devraient profiter d'une exonération de la hausse de la CSG en 2019.

L'autre cible d'Édouard Philippe, ce sont les retraités eux-mêmes, qui pourraient, après les cheminots au printemps, donner à leur tour l'exemple à suivre en matière de mobilisation, en affichant une unité sans faille à l'approche des manifestations des 3 et 18 octobre à l'initiative de neuf organisations, et de celles du 9 octobre convoquées en même temps que la journée d'action interprofessionnelle à l'appel de la CGT, FO, Solidaires, l'Unef et l'UNL. De quoi économiser, selon une source proche du dossier, près d'un milliard d'euros.

"Cela ne change pas le fait que si vous prenez un retraité qui a, par exemple, 1.200 € de pension chaque mois et bien, l'impact de l'augmentation de la CSG, plus l'impact des indexations sur l'inflation qui viennent d'être décidées, c'est 624 € en moins chaque année", explique le secrétaire de Force ouvrière.

Like this: