Published: Ven, Septembre 14, 2018
International | By Marie-Louise Baume

La Russie annonce avoir retrouvé les suspects — Empoisonnement au Novitchok

La Russie annonce avoir retrouvé les suspects — Empoisonnement au Novitchok

" Nous sommes ceux qui ont été montrés sur les photos: Rouslan Bochirov et Alexandre Petrov", commencent-ils, ajoutant qu'il s'agit de leurs vrais noms. Les deux hommes, que Londres accuse d'être des agents du renseignement militaire russe (GRU) qui auraient empoisonné l'ex-espion Sergei Skripal et sa fille à Salisbury en mars, se font questionner par la rédactrice en chef de la chaîne de télévision proche du Kremlin RT, Margarita Simonyan.

Le Royaume-Uni fera tout pour qu'Alexandre Petrov et Rouslan Bochirov, citoyens russes désignés par Londres comme les deux principaux suspects de l'affaire Skripal, comparaissent devant la justice, s'ils quittent un jour le sol russe, a appris l'agence Sputnik auprès d'un représentant du bureau de la Première ministre britannique Theresa May. Devant la caméra, les deux hommes d'une quarantaine d'années, d'apparence sportive, semblent mal à l'aise.

"Je vous assure qu'il n'y a là rien de criminel", a poursuivi le président russe qui s'est exprimé lors d'un forum économique mercredi.

"Le gouvernement britannique a vivement réagi ce jeudi après la diffusion de l'interview".

More news: Coup de frein sur les dépenses en 2017 — Santé

"Les mensonges et les inventions flagrantes proférés dans cet entretien avec une télévision d'Etat russe sont une insulte à l'intelligence du public", a déclaré un porte-parole de Downing Street au cours d'un point presse.

Selon Londres, l'attaque a été perpétrée par deux "officiers" du GRU (service de renseignements russe), identifiés par la police britannique comme étant les ressortissants russes Alexander Petrov et Ruslan Bochirov, deux noms que la police soupçonne cependant d'être des noms d'emprunt. Ils expliquent avoir rapidement quitté Salisbury le 3 mars à cause du mauvais temps et de la neige qui tombait ce jour-là et y être repassés le lendemain.

"Qu'un homme normal emporte avec lui du parfum pour femme, ce n'est pas étrange?", renchérit Rouslan Bochirov, ajoutant que les douanes britanniques ont "regardé toutes les affaires" et que ce détail aurait fait tiquer "n'importe quel policier". Ils font l'objet d'un mandat d'arrêt.

Hospitalisés pendant plusieurs semaines, les Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi que le policier contaminé en leur portant secours. Vous marchez dans la ville de Salisbury, vous confirmez que c'est vous? Deux autres personnes ont été victimes de la même substance après avoir manipulé un flacon trouvé par hasard et qui en contenait.

Like this: