Published: Jeu, Septembre 06, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

" "États-Unis - " Fear " le livre choc qui décrédibilise Donald Trump


Bienvenue à la Maison Blanche version Trump, où l'incompétence règne et les insultes fusent, selon Bob Woodward, journaliste vedette qui dévoila le Watergate en 1972. "C'est à dire lâche", a relativisé Donald Trump, avant de mettre en avant les sondages qui "donnent raison" à sa politique. A 75 ans, deux Pulitzer, 18 livres dont 12 best-sellers, Bob Woodward affiche, lui, une réputation impeccable.

Toujours selon les éléments rassemblés par Bob Woodward, après l'attaque chimique d'avril 2017 attribuée au régime de Bachar al-Assad, Trump aurait appelé le général Mattis et lui aurait dit qu'il souhaitait assassiner le président syrien. Il a déraillé. On est chez les fous.

LCI raconte en outre que le livre fait mention de Gary Cohn, ancien conseiller économique de Trump, qui a " volé une lettre qui se trouvait sur le bureau de Trump " que le président avait l'intention de signer et qui visait à officiellement retirer les États-Unis d'un accord commercial avec la Corée du Sud. Dans une brève réaction après la sortie du livre, John Kelly a assuré n'avoir jamais qualifié le président d'"idiot" et réaffirmé son engagement à ses côtés.

Le livre suit la publication en janvier de "Fire and Fury" de l'auteur Michael Wolff, qui a fait apparaître un schisme entre le président et son stratège Steve Bannon, qui s'était montré très critique de la famille Trump dans une entrevue avec M. Wolff.

More news: Stéphane Bern menace de claquer la porte — Patrimoine

Mais Donald Trump, pour sa part, ne lui a parlé qu'après que le manuscrit a été complété.

"Tuons-le bordel! Allons-y! On leur rentre dedans et on les bute", aurait déclaré le président. Deuxièmement, on mesure combien le 45e président des Etats-Unis est soutenu, encadré, corseté, par ses plus proches conseillers, afin de protéger le chef de l'exécutif contre lui-même, à la façon des dictatures finissantes, type Brejnev ou Castro. Plus que n'importe quel autre reporter, Woodward a accès à des documents classés secrets et à des dizaines de conseillers qui entourent ou ont entouré l'actuel président. Après avoir raccroché, Mattis se serait tourné vers un conseiller et aurait dit: "Nous n'allons rien faire de tout cela". Son ancien avocat John Dowd aurait notamment conseillé au chef d'Etat américain de ne pas témoigner devant le procureur: "Si vous témoignez, vous allez finir avec une combinaison orange [en prison, NDRL]". "Je ne vais pas rester les bras croisés et le laisser passer pour un idiot", aurait déclaré sans détour l'avocat à M. Mueller pour expliquer sa réticence. "Objet récurrent du mépris présidentiel, le ministre de la Justice Jeff Sessions est aussi traité sans ménagement".

L'auteur affirme avoir cherché, sans succès, à interroger M. Trump pour ce livre. Le New York Times a publié mercredi 5 septembre la tribune anonyme d'un haut responsable de l'administration Trump qui explique pourquoi et comment il s'efforce, avec d'autres, de lutter de l'intérieur contre les "pires penchants" du locataire de la Maison Blanche. Vous savez que je fais un travail extraordinaire pour le pays (...) Vous comprenez tout ça? "Enfin j'espère", lance-t-il au milieu de cet étonnant dialogue où il donne, par moments, l'impression d'être résigné.

Ce lundi 3 septembre, les éditions du Seuil ont annoncé avoir acquis les droits du livre et comptent le sortir en France "le plus tôt possible", a indiqué la maison d'édition à l'AFP.

Like this: