Published: Jeu, Août 30, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Verbatim. Ce que le pape répondrait aux parents d'un enfant homosexuel

Verbatim. Ce que le pape répondrait aux parents d'un enfant homosexuel

Regrettant tout ce tumulte et surtout, la mauvaise compréhension du fond de la pensée du pape François, le Vatican a décidé de retirer du verbatim officiel la référence directe faite à la "psychiatrie ", lors de ces déclarations. Citant une liste de dignitaires qu'il soupçonne d'en être membres, le prélat condamne un "courant homosexuel désireux de subvertir la doctrine catholique sur l'homosexualité". Interrogé sur l'homosexualité dimanche, le pape argentin avait recommandé le recours à la psychiatrie lorsque les penchants homosexuels sont constatés dès l'enfance. Il va même dans ce pamphlet jusqu'à réclamer la démission du pape François. Tandis qu'il revenait d'Irlande où il a rencontré huit familles de victimes d'abus sexuels au sein de l'Église, un journaliste lui a demandé comment un parent catholique devait réagir en apprenant l'homosexualité de son enfant. "Les déclarations faites par Mgr Carlo Maria Vigano doivent être totalement prises en considération par les responsables de l'Église", a soutenu en ce sens le cardinal Raymond Burke, figure du traditionalisme, réclamant l'ouverture d'une enquête approfondie.

Régulièrement classé dans le camp des "progressistes " américains, le cardinal Joseph Tobin, archevêque de Newark, a quant à lui exprimé "sa tristesse et sa consternation " face aux accusations de l'ancien nonce.

Ils sont notamment hérissés par son appel à accueillir avec miséricorde les gays et transgenres dans les paroisses. "Cela vous fera vraiment du bien", a-t-il conseillé aux journalistes, qui avaient largement fait état de l'information dimanche. "Je comprends que les personnes concernées puissent se sentir stigmatisées par ces propos ", a relevé Marlène Schiappa au micro de RTL, en jugeant la recommandation du pape "extrêmement maladroite ".

[Mis à jour le 27 août 2018 à 23h22] Lors d'une petite conférence de presse, tenue dans son avion, alors qu'il rentrait à Rome depuis Dublin, le pape a évoqué le sujet de l'homosexualité. C'est important. C'est une chose quand cela se manifeste dès l'enfance, il y a beaucoup de choses à faire par le biais de la psychiatrie, pour voir comment sont les choses.

More news: Marseille - Henri Bedimo tacle lourdement le club

"Quand le pape se réfère à la psychiatrie, il est clair qu'il le fait comme un exemple qui rentre dans les différentes choses qui peuvent être faites", a précisé cette porte-parole. Mais, à noter que dans la retranscription officielle, le Vatican a retiré le mot " psychiatrie ". Et d'ajouter encore: "Le pape n'avait pas l'intention de dire qu'il s'agissait d'une maladie psychiatrique, mais que peut-être il fallait voir comment sont les choses au niveau psychologique". McCarrick devait quitter le séminaire où il vivait, éviter tout contact public et vivre une vie de pénitence, affirme-t-il.

Les propos du Pape suscitent déjà des polémiques.

Carlo Maria Vigano, qui représentait le Saint-Siège aux États-Unis accuse le pape d'avoir couvert les abus sexuels du cardinal américain McCarrick.

Or toute la presse américaine relevait lundi que Mgr Vigano est soupçonné d'avoir encouragé Mgr Piché à détruire des documents compromettants sur son supérieur.

Like this: