Published: Ven, Août 10, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Les évacuations se multiplient au Portugal — Incendies

Les évacuations se multiplient au Portugal — Incendies

"Les vents ont diminué d'intensité, nous n'avons plus de front actif et la situation est désormais globalement stabilisée mais nous allons rester vigilants car le risque d'incendie va rester élevé vendredi", a déclaré dans la soirée Patricia Gaspar, porte-parole de l'Autorité nationale de la protection civile.

Un incendie qui fait rage depuis cinq jours dans le sud du Portugal menaçait hier la ville touristique de Monchique, dans l'Algarve, malgré les efforts d'un millier de pompiers et de soldats.

Bombardiers d'eau et hélicoptères ont repris jeudi leur ballet entre la mer et les montagnes pour tenter d'enrayer la progression du feu qui a déjà calciné plus de 21.000 hectares.

Les pompiers et les gendarmes ont dû évacuer d'urgence dans la nuit de mercredi à jeudi des habitants de localités proches de Silves, ville vers laquelle progresse l'incendie.

Une légère accalmie permettait jeudi en début d'après-midi aux villageois de quitter les écoles, gymnases et centres d'accueil de la région pour regagner leur domicile.

"C'était très effrayant parce que la police et les pompiers dévalaient nos petites routes et nous n'avons pas eu d'électricité pendant plusieurs heures". "Je me sens nerveuse et craintive", raconte une habitante de Silves.

More news: Rachid Ghezzal rejoint Leicester — Officiel

Le sinistre, qui s'est déclaré vendredi, a fait 30 blessés, dont un grave, selon le dernier bilan de la protection civile.

"Monchique c'est un peu comme un bol". Le soleil a été caché par une épaisse fumée noire, près de Portimao.

La fumée de l'incendie a atteint jusqu'aux plages de l'Algarve, une des régions les plus touristiques du Portugal, mais le vent qui souffle vers le nord avait dégagé le ciel jeudi.

Les feux de forêt touchent également l'Espagne voisine.

Les représentants des pompiers professionnels se sont interrogés sur les défauts d'organisation qui expliqueraient pourquoi malgré un impressionnant dispositif mis en place cette année pour éviter les drames de 2017, quand deux vagues d'incendies ont fait 114 morts, il est si difficile de venir à bout du feu de Monchique.

Le bilan des décès dus à la canicule en Espagne depuis une semaine est monté à 10 avec la confirmation de la mort mardi d'un homme de 41 ans d'un coup de chaleur en Catalogne.

Like this: