Published: Ven, Août 10, 2018
International | By Marie-Louise Baume

"Cette maison, c'est tout ce que nous avons" — Incendies en Californie


Un feu aussi grand que la ville de Los Angeles est actuellement en train de ravager la Californie qui, de surcroît, fait actuellement face au plus gros incendie de son histoire.

Pour l'heure, seulement 30% de cet immense incendie sont maîtrisés par les pompiers. Après avoir dépassé l'incendie Cedar, qui avait ravagé 110 579 hectares en octobre 2003, l'incendie du complexe de Mendocino a aussi surpassé l'incendie Thomas et ses 114 078 hectares partis en fumée en décembre 2017. Plus de 4700 pompiers luttent contre ce sinistre, qui a causé la mort de sept personnes depuis le 23 juillet et a réduit en cendres 1600 bâtiments, dont un millier d'habitations.

Selon un bilan d'avant-midi, mercredi, le " Mendocino Complex " a détruit plus de 121 000 hectares depuis le 27 juillet et était circonscrit à 47 %, soit une bonne progression par rapport aux 34 % signalés en soirée, mardi.

Le Centre national des incendies (NIFC), qui regroupe neuf agences américaines de gestion des feux, a indiqué que sur la seule journée de lundi plus de 127 brasiers ont sévi dans onze États américains, représentant alors près de 650.000 hectares détruits. Depuis mi-juillet, une dizaine de personnes -dont au moins quatre pompiers- ont été tuées par les nombreux incendies qui ravagent l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis.

More news: Rachid Ghezzal rejoint Leicester — Officiel

"L'incendie est situé dans des ravines raides avec des expositions diverses aux vents qui compliquent les efforts des pompiers", a expliqué Calfire. Plusieurs milliers de personnes ont été évacuées depuis le début de cette série de sinistres. Le Pentagone a annoncé lundi l'envoi de 200 soldats dans l'ouest des États-Unis pour venir en aide aux pompiers.

Ces feux sont "extrêmement rapides, extrêmement agressifs, extrêmement dangereux", a déclaré Scott McLean, un chef adjoint du département californien des forêts et de la protection contre les incendies.

Un pompier est décédé jeudi matin, ont annoncé les autorités locales. 14 000 pompiers sont mobilisés et une dizaine de victimes sont à déplorer.

"Bien connu pour ses positions climatosceptiques, Donald Trump a affirmé dimanche soir dans un tweet que ces incendies étaient " amplifiés " par " les mauvaises lois environnementales qui ne permettent pas d'utiliser correctement d'énormes quantités d'eau facilement accessibles ". "C'est détourné dans l'océan Pacifique".

Like this: