Published: Mer, Août 08, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Un médecin demande la radiation de Jérôme Cahuzac

Un médecin demande la radiation de Jérôme Cahuzac

Alain Choux entend " ne pas laisser un repris de justice " exercer la médecine.

L'ancien homme politique exerce depuis un mois en tant que médecin généraliste remplaçant dans un dispensaire en Guyane française. Ainsi que le révèlent nos confrères du "Journal du dimanche", Jérôme Cahuzac est dans le collimateur d'un médecin généraliste parisien, le docteur Alain Choux, décrit par l'hebdomadaire comme un "implacable procédurier".

"Si le Conseil de l'Ordre ne fait pas son boulot, des médecins comme moi feront le ménage". Un "repris de justice" donc car Jérôme Cahuzac a été condamné en mai dernier à 4 ans de prison dont deux ferme et 300 000 euros d'amende pour "fraude fiscale" et "blanchiment de fraude fiscale".

Or, outre ce casier judiciaire non-vierge, Alain Choux s'interroge sur les compétences de Jérôme Cahuzac, spécialisé dans les implants capillaires et sur de nécessaires "mises à jour " professionnelles.

De son côté, le Conseil national de l'ordre des médecins a argué que Jérôme Cahuzac "a déjà été sanctionné disciplinairement ".

More news: Céline Dion et Katy Perry, meilleures amies

Rappelons qu'à chaque inscription, et à l'ouverture de toutes procédures disciplinaires, le conseil départemental se doit de demander à l'autorité compétente la communication du bulletin n°2 du casier judiciaire du postulant et de s'assurer qu'il "remplit les conditions nécessaires de moralité à l'exercice de la profession " (articles R. 4112-2 du code de la santé publique).

Je me bats pour la morale.

Le docteur Cahuzac, parti un mois en Guyane pour un remplacement au centre hospitalier de Cayenne, n'a pas échappé à la controverse, même à 7000 kilomètres de Paris. Et qu'elle aurait dû demander une enquête de l'Inspection générale des affaires sociales.

Le médecin parisien n'est est pas à sa première intervention, rappelle le JDD: "il avait obtenu en 2014 un an d'interdiction d'exercer, dont six mois avec sursis, à l'encontre des professeurs Philippe Even et Bernard Debré suite à la publication de leur Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux".

Like this: