Published: Sam, Août 04, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Guerre commerciale : Washington remet la pression sur Pékin

Guerre commerciale : Washington remet la pression sur Pékin

C'est ce qu'a annoncé mardi soir des représentants de l'administration américaine. L'administration Trump a imposé des taxes à l'importation sur les machines à laver, les panneaux solaires, l'acier et l'aluminium et 34 milliards de dollars (29,3 milliards d'euros) sur d'autres produits chinois, Washington a annoncé le 10 juillet une nouvelle liste de produits visés, portant sur 200 milliards de dollars (172 mds €) de marchandises chinoises.

"Le président (Donald Trump) a chargé l'ambassadeur (Robert Lighthizer) de considérer la possibilité d'accroître les tarifs douaniers (.) de 10% à 25% sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises", a indiqué l'un de ces responsables, précisant que le but était "d'encourager la Chine à changer de comportement".

"Ce n'est pas de nature à provoquer un cataclysme", a-t-il dit dans une interview à Fox Business News, en expliquant que des droits de douane de 25% sur 200 milliards de dollars de produits chinois, cela n'équivaudrait qu'à 50 milliards de dollars par an, soit moins d'un pour cent de l'économie chinoise.

More news: Tom Dumoulin remporte le chrono, Geraint Thomas va gagner le Tour

Il ajoute que la période de consultation sur un possible accroissement du niveau des tarifs douaniers se terminera le 5 septembre, au lieu du 30 août initialement envisagé pour des taxes à hauteur de 10 %.

"Nous n'avons pas vu d'évolution concernant ces problèmes" de pratiques commerciales jugées déloyales, avaient déploré plus tôt des responsables américains, soulignant que Donald Trump resterait ferme "pour obtenir des résultats" de Pékin. En dépit de la reprise des négociations entre les deux premières puissances économiques mondiales, Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a assuré que "la pression et le chantage des Etats-Unis à l'encontre de le Chine ne marcheront jamais". "Si les Etats-Unis prennent des mesures intensifiant encore l'escalade, nous adopterons assurément des contre-mesures pour protéger résolument nos droits et intérêts légitimes". Pékin a déjà répliqué en taxant le même montant d'importations en provenance des États-Unis.

Interrogé sur le lien éventuel avec les critiques récentes de Donald Trump sur la dépréciation du yuan chinois, l'un d'entre eux a répondu: "Je ne tirerais pas de conclusion sur le fait que l'annonce faite aujourd'hui soit liée à une pratique en particulier ". Les discussions avaient toutefois vite achoppé sur l'élaboration d'un véritable accord. Mais pour le National Foreign Trade Council (NFTC), organisation patronale représentant les plus grandes entreprises américaines, la stratégie de M. Trump pourrait mener à une impasse.

Like this: