Published: Sam, Juillet 28, 2018
Sport | By Catherine Charbonnier

Les tifosis en deuil après le décès brutal de Sergio Marchionne

Les tifosis en deuil après le décès brutal de Sergio Marchionne

Sergio Marchionne, patron emblématique de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pendant 14 ans, est décédé, a annoncé mercredi Exor, la holding de la famille Agnellia qui contrôle le constructeur automobile italo-américain.

"Malheureusement, ce que nous craignions est arrivé, annonce Elkann".

À Rome, la chambre des députés a observé une minute de silence en sa mémoire.

Mais, poursuit-il, l'hôpital "est actuellement confronté à diverses rumeurs concernant le traitement médical" de M. Marchionne, ce qui l'a poussé à prendre position afin "d'éviter toute spéculation supplémentaire". On retiendra de sa carrière le profond changement insufflé au groupe ainsi que l'alliance avec Chrysler en 2014, tout en détachant d'une part les activités gros engins/camions en 2011 pour créer CHN Industrial et d'autre part le joyau Ferrari en janvier 2016. "Il a donné un avenir à Fiat quand cela semblait impossible " s'est exprimé Matteo Renzi, ancien chef du gouvernement italien. "Marchionne a écrit une page importante de l'histoire de l'industrie italienne (.), en montrant au monde la capacité et la créativité de la réalité manufacturière de notre pays", a-t-il ajouté. "C'est une terrible nouvelle", a réagi Marco Bentivoglio, secrétaire général de la branche métallurgie du syndicat CISL.

More news: Voiture chargée d'explosifs à Sarcelles : des policiers ont identifié Redoine Faïd

Sur le trimestre écoulé, FCA a vu son bénéfice net ajusté diminuer de 9% à 981 millions d'euros et sa marge opérationnelle ajustée se tasser d'un point à 5,7%, pour des revenus en hausse de 4% à 29 milliards d'euros (+11% hors effets de changes).

M. Marchionne avait commencé à organiser sa succession pour se retirer en 2019.

La dernière apparition et sortie publique de Sergio Marchionne a eu lieu deux jours avant son hospitalisation à Zürich, pour la livraison à Rome d'une Jeep à l'Armée, aux Carabinieri. Le manager aux pulls noirs et au talent reconnu de redresseur d'entreprises avait intégré le conseil d'administration d'UBS en 2007, occupant la vice-présidence de l'organe de surveillance du numéro un bancaire helvétique qu'il a quitté en 2010. La réaction des marchés ne s'est pas fait attendre: le cours de l'action FCA a dévissé de 15,5 % mercredi à la Bourse de Milan.

Like this: