Published: Ven, Juillet 13, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Face aux parlementaires, Emmanuel Macron s'engage à lutter contre les inégalités — France

Face aux parlementaires, Emmanuel Macron s'engage à lutter contre les inégalités — France

"On va avoir un discours long sur +ma vie, mon oeuvre+ et très autocentré sur sa personne", a estimé le chef de file des députés LR, Christian Jacob.

Lors de son deuxième Congrès à Versailles, le Président de la République a annoncé que le Gouvernement présenterait un amendement à l'occasion de l'examen du projet de loi constitutionnelle afin d'organiser un débat entre le Parlement et le Président lors des prochains Congrès.

Le chef de l'Etat pourrait rappeler sa philosophie sur les aides sociales, pour passer d'une "logique essentiellement compassionnelle, qui assigne trop souvent les individus dans les prestations sociales sans perspectives de sortie des dispositifs, à une politique sociale qui émancipe", a espéré la présidente de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée, Brigitte Bourguignon (ex-PS), de l'aile gauche LREM. Voici tout de même les moments à retenir. "La totalité des députés LFI et une poignée de LR ont ensuite boycotté le discours, à la différence des communistes, qui s'étaient rassemblés, à la mi-journée, devant la salle du Jeu de Paume, haut lieu de la Révolution française, pour " prêter " serment contre la " monarchie présidentielle ". Le format actuel du Congrès, qui veut que le président quitte les parlementaires après son allocution, a été acté lors d'une réforme soutenue par Nicolas Sarkozy, en 2008. Sur les 18 articles, plus de 2 400 amendements ont été déposés. "Dès l'automne, (nous veillerons) à donner à l'islam un cadre et des règles garantissant qu'il s'applique partout de manière à respecter les règles de la République", a-t-il expliqué sans donner plus de précisions. "Nous le ferons avec les Français dont c'est la confession et avec leurs représentants", a-t-il précisé.

Alors qu'il était attendu pour le mois de juillet, le plan pauvreté a été repoussé à la rentrée. "Surtout, il a voulu parler de tout, et finalement il n'a rien dit". "Ce plan ne se contentera pas de proposer une politique de redistribution classique, mais une politique d'investissement et d'accompagnement social".

More news: Le ministre du Brexit démissionne

Emmanuel Macron a dénonce la "rumeur malsaine" concernant les pensions de reversion. "Rien ne changera pour les retraités d'aujourd'hui", a-t-il assuré". Une réforme du système des retraites doit aboutir à la création d'un régime unique. Sur ce point, il n'a pas répondu ce qui a provoqué une bronca dans les rangs parlementaires. Il appelle syndicats et patronat à venir avec "un esprit de dialogue" pour "redonner corps à une République contractuelle". Le président annonce vouloir "jeter les bases d'un nouveau contrat social".

La négociation sera mise en place par un amendement dans le projet de loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel" qui réforme l'assurance chômage, la formation professionnelle et l'apprentissage, a déclaré le député LaRem Aurélien Taché (photo), un des rapporteurs du texte à l'Assemblée nationale. Sur le même sujet Emmanuel Macron souhaite que le Parlement soit "plus représentatif, avec des pouvoirs élargis".

Le discours a évidemment été commenté par l'ensemble de la presse mais qu'en pensent les intimes d'Emmanuel Macron, et notamment son coach vocal, Jean-Philippe Lafont?

Like this: