Published: Mar, Juillet 10, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Des millions de litres de rosé espagnol vendus pour du vin français

Des millions de litres de rosé espagnol vendus pour du vin français

Après avoir reçu des alertes fin 2015 sur ce procédé, la Direction a lancé une enquête, sur la production 2016-2017.

Des millions de litres de vin rosé espagnol ont été vendus pour du vin français, ont dénoncé lundi les autorités françaises chargées de la lutte contre les fraudes. Alexandre Chevallier, le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF, explique au quotidien que cela " concerne plus de 70.000 hectolitres de vin ".

Et si votre bouteille de rosé, affublée d'un drapeau bleu-blanc-rouge, n'était en fait qu'un vin espagnol?

Selon les établissements, les quantités de vin présentées frauduleusement vont de 2.000 à 34.500 hectolitres.

Une fleur de lys, une cocarde française, les mentions "Produced in France" ou encore "Embouteillé en France" étaient mises en avant alors que la mention d'origine "Vin d'Espagne" ou "Vin de la communauté européenne" figurait au dos de la bouteille et de façon peu lisible.

More news: Mondial 2018-Quarts : Deux affiches totalement ouvertes ce samedi

L'enquête de la répression des fraudes a en outre été "étendue au stade des cafés, hôtels et restaurants pour vérifier notamment l'origine des vins vendus au pichet ou au verre", 2414 établissements ayant été ainsi contrôlés.

Les enquêteurs ont constaté parmi les manquements "l'absence de mention d'origine du vin sur la carte des vins alors que la confusion est entretenue par l'utilisation de dénominations commerciales à consonance française", mais aussi "des francisations volontaires de l'origine", alors qu'il s'agissait de vin d'Espagne. "Une question de prix!", a répondu à l'AFP Jérôme Despey, le secrétaire général du syndicat agricole FNSEA et viticulteur dans l'Hérault. Dans près d'un établissement contrôlé sur cinq, le rosé présenté comme français était en réalité espagnol.et beaucoup moins cher, puisqu'en 2016 le rosé en vrac espagnol se vendait à 0,34 euros/litre pour 0,75 à 0,90 euros/litre pour le rosé français, selon le quotidien.

Parallèlement, des fraudes à grande échelle ont été constatées chez quatre négociants-producteurs, parmi les gros importateurs de vins étrangers en France indique la DGCCRF.

Lorsque des fraudeurs ont été dépistés, il y a eu des injonctions de mises en conformité, des procès-verbaux et des procédures pénales pour tromperie. Les peines peuvent aller " jusqu'à deux ans de prison et au moins 300.000 euros d'amende", rappelle le Parisien.

Like this: