Published: Lun, Juillet 09, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Les premiers enfants ont pu quitter la grotte inondée en Thaïlande

Les premiers enfants ont pu quitter la grotte inondée en Thaïlande

Les quatre premières victimes ont été évacuées à bord d'ambulances, ont constaté des journalistes de l'AFP, puis d'hélicoptères en direction de l'hôpital de Chiang Rai.

L'espoir renaît pour les familles des douze enfants thaïlandais coincés dans une grotte depuis 15 jours. Les secours avaient prévenu que les enfants sortiraient "un par un", chacun assisté par deux plongeurs professionnels, et que cela prendrait au total "deux à trois jours".

"Aujourd'hui est le grand jour", avait déclaré en matinée le chef de la cellule de crise, lors d'une conférence de presse organisée à distance du site de la grotte. Mais l'évacuation s'est avérée plus rapide que prévu, en avance de plus de deux heures sur l'horaire initialement indiqué.

More news: Canada : un homme tué par un ours blanc en protégeant ses enfants

Dimanche, quatre garçons ont revu la lumière du jour, grâce à des plongeurs expérimentés qui les ont guidés le long d'un parcours tortueux, marqué par des portions inondées et étroites, en particulier un passage très difficile à franchir, dans lequel il faut se faufiler, qui est le cauchemar de la cellule de crise.

Les sauveteurs thaïlandais ont commencé l'extraction des 12 jeunes joueurs de football et de leur entraîneur dimanche matin à 10h00 (05h00 heure de Paris).

L'équipe de soccer des " sangliers sauvages " était partie explorer la grotte le 23 juin, après l'entraînement. Ils se sont retrouvés piégés par la montée des eaux dans cette grotte au fin fond du nord de la Thaïlande, à la frontière avec la Birmanie et le Laos. Ces derniers, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager et aucun n'a fait de plongée. Vendredi, un ancien plongeur d'élite de la Marine thaïe de 38 ans est mort exténué, alors qu'il apportait des bouteilles d'oxygène aux adolescents. Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus depuis plusieurs jours pour drainer l'eau de la grotte. Samedi soir, une averse d'une demi-heure avait sonné comme un ultime avertissement, faisant craindre que le niveau de l'eau ne rattrape les jeunes disparus réfugiés sur un plateau boueux dans une galerie à 4 km de l'entrée de la grotte. Dimanche matin, aucune percée de ce côté là n'avait été annoncée.

Like this: