Published: Dim, Juillet 08, 2018
Sport | By Catherine Charbonnier

"Neymar Ciao", la presse brésilienne dit adieu à la sixième étoile


Pour le Brésil, si sérieux depuis le début de la compétition et si solide depuis la prise en main de Tite en 2016, c'est une immense désillusion. Le Brésil ne parvenait pas à tromper un Courtois impeccable, et les Diables Rouges sortaient de leur boite.

Le Brésil ne remportera pas de sixième Coupe du monde en Russie. Cette Belgique-là a beaucoup, beaucoup de talent. Sur une belle contre-attaque menée par Lukaku, c'est Kevin De Bruyne, le joueur de Manchester City, qui a déclenché une frappe soudaine, surprenant Alisson. Deux buts sur trois tirs cadrés: les Belges ont fait preuve d'un sacré sang-froid.

Le festival de Courtois (et son arrêt de folie à la dernière seconde). Certains supporters des Diables rouges se sont lâchés plus que d'autres, à l'image de ses deux hommes politiques belges qui ont partagé un montage humiliant montrant le célèbre Manneken-Pis en train d'uriner sur Neymar. On va essayer de gagner ce match. "Je me sens même mal à cause du but (brésilien), mais je ne peux rien faire", a réagi le gardien belge, interrogé après la rencontre sur BeIN Sports.

More news: Finalement, il devrait attendre septembre pour présenter son plan pauvreté — Macron

Car malgré la réduction du score logique de la tête signée Renato Augusto, la Belgique tenait jusqu'au bout son billet pour le dernier carré, mettant au sol le grand favori de l'épreuve jusqu'à présent. À la 52e minute, Neymar a tenté le coup à nouveau, chutant au-dessus de la jambe de Fellaini.

Sans vivre le désastre de la demi-finale perdue chez elle 7-1 contre l'Allemagne il y a 4 ans, la Seleçao vit ainsi une nouvelle sanction ferme en étant éliminé dès les quarts de finale.

Like this: