Published: Ven, Juillet 06, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Un couple de policiers agressé par deux individus — Seine-et-Marne

Un couple de policiers agressé par deux individus — Seine-et-Marne

Un homme est en garde à vue ce vendredi, après le passage à tabac d'un couple de policiers en civil, dans la soirée de mercredi, à Othis (Seine-et-Marne).

Agression devant leur petite fille.

Il est accusé, en compagnie d'une autre personne, d'avoir agressé une brigadière en poste à Aulnay-sous-Bois et son compagnon, également policier en Seine-Saint-Denis, mercredi soir à Othis.

Le 4 juillet, les deux policiers et leur fillette de 3 ans sortaient de chez des amis lorsqu'ils ont été pris à partie par deux hommes, selon RTL. "Ils les ont croisés par hasard et ils ont reconnu la policière qui les avait contrôlés à Aulnay-sous-Bois", détaille cette même source. Son compagnon reçoit ensuite plusieurs coups de pieds et est violemment frappé au visage et aux cervicales. La brigadière s'est vu prescrire quatre jours d'interruption totale de travail et son compagnon, quinze. Il semble qu'ils aient reconnu l'un des deux policiers auquel ils avaient eu affaire précédemment.

Un couple de policiers de 31 ans et 33 ans, originaire de Seine-Saint-Denis s'est fait tabasser par deux frères à Othis, en Seine-et-Marne.

More news: Les compos probables — France-Argentine

"Tout sera mis en œuvre pour interpeller et déferrer à la justice les auteurs de l'odieuse agression qui a visé un couple de gardiens de la paix", a de son côté réagi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, promettant que "cet acte ignoble ne restera pas impuni". "Ils seront retrouvés et punis", avait affirmé Emmanuel Macron sur Twitter.

La président du Rassemblement national (ex-FN) Marine Le Pen estime, elle, que "la Nation a le devoir de protéger nos policiers et leurs familles".

Pour Grégory Goupil, du Syndicat Alliance Police 93, "on s'attaque encore une fois à des policiers de manière préméditée et ciblée". Qu'avez-vous fait pour protéger nos policiers? "Il faut des peines exemplaires", a-t-il réclamé. "La com', ça suffit!". "Il est urgent d'agir", a-t-elle tweeté.

"Épouvantable et abominable", a déploré Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations: "J'espère qu'ils (les agresseurs) vont être attrapés et punis".

Like this: