Published: Sam, Juin 30, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Drapeau LGBT devant l'Assemblée nationale vandalisé : un homme interpellé

Drapeau LGBT devant l'Assemblée nationale vandalisé : un homme interpellé

Anne Hidalgo avait annoncé avoir saisi le procureur de la République de Paris et les inscriptions avaient été effacées.

Cette fois, les homophobes ont recouvert les bandes multicolores de graffitis écrits à la bombe de peinture noire: "Dictature LGBT " et "Hidalgo dégage ".

Décidément, les arcs-en-ciel empêchent les homophobes de dormir.

Plusieurs carrefours du quartier du Marais avaient été ornés de ces passages piétons temporaires avant la marche des fiertés parisienne, qui se tiendra ce week-end. L'auteur de cet acte de vandalisme a été interpellé.

"Le mariage pour tous, c'était énorme, mais il faut continuer", a déclaré la jeune fille, qui a regretté des réflexions homophobes entendues chez les jeunes de son âge, "même sous la forme de "plaisanteries" ".

More news: Tennis: Murray cale au 2e tour à Eastbourne

Ce matin, David Belliard, président du groupe écologiste au Conseil de Paris réagissait lui aussi sur Twitter.

En début de semaine, un de ces passages piétons avait été dégradé et recouvert d'insultes homophobes.

Trois jours auparavant, une première dégradation avait déjà eu lieu sur ces passages piétons. Sur le bitume, une inscription avait été laissée: " LGBT hors de France ".

Il a déploré "l'homophobie banalisée": les insultes lancées dans la rue ou les dégradations commises sur les passages piétons peints aux couleurs de l'arc-en-ciel, dans le quartier du Marais à Paris, a-t-il cité. Ce dispositif de visibilité des lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes avait été installé par la mairie de Paris en ce mois des fiertés, qui s'achèvera ce samedi 30 juin par la Marche des Fiertés (Gay pride) dans la capitale.

Like this: