Published: Ven, Juin 29, 2018
International | By Marie-Louise Baume

La terrible chute de la Mannschaft, par Pierre Ménès — Coupe du monde

La terrible chute de la Mannschaft, par Pierre Ménès — Coupe du monde

La malédiction du tenant du titre en Coupe du Monde a frappé.

L'Allemagne a terminé dernière de son groupe, tandis que la Suède et le Mexique ont poursuivi leur route. Nombreux sont ainsi les compatriotes de Ronaldinho à avoir célébré l'élimination des champions du monde en titre sur les réseaux sociaux. Comme la France en 2002, l'Italie en 2010 ou l'Espagne en 2014, le tenant du titre passe à la trappe dès le premier tour. Pour l'ancien international allemand et actuel manager général de la Mannschaft, Joachim Löw ne partira pas.

"Je suis sous le choc, parce que nous n'avons pas réussi à battre la Corée du Sud et à nous qualifier, a-t-il poursuivi". La déception est profonde pour moi. La Nationalmannschaft dispute ce mercredi son troisième et dernier match de la phase de poules du Mondial 2018 face à la Corée du Sud (16h00). Même image du côté de Neuer et des sud-coréens.

More news: La mafia bretonne répond à Emmanuel Macron !

Comme d'autres journaux, la Frankfurter Allgemeine Zeitung pose la question de l'avenir du sélectionneur Joachim Löw dont le départ pourrait symboliser "un renouveau".

Malgré une composition osée (Müller sur le banc, Süle en défense centrale), le 4-2-3-1 mis en place par Löw n'aura pas été dépositaire d'un jeu flamboyant, bien au contraire. L'ambassadeur sud-coréen qui est sorti voir les supporters a été entouré par une foule en liesse qui l'a empêché pendant un moment de regagner la représentation diplomatique.

Battue 2-0 par la Corée du Sud en fin de rencontre, l'Allemagne a vécu un véritable cauchemar.

Like this: