Published: Jeu, Juin 28, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Un restaurant canadien victime collatérale des partisans de la Maison-Blanche

Un restaurant canadien victime collatérale des partisans de la Maison-Blanche

"Hier soir, la propriétaire du Red Hen à Lexington, en Virginie, m'a demandée de partir car je travaille pour le président des Etats-Unis".

Mme Wilkinson a reconnu les faits. Elle s'est dite choquée aussi par sa défense de la séparation de force des parents sans papiers et de leurs enfants. "J'ai expliqué que l'établissement avait des valeurs que j'entendais défendre telles que l'honnêteté, la compassion et l'entraide", a ajouté Stéphanie Wilkinson.

Quoi qu'il en soit, la page Facebook de The Olde Red Hen de Collingwood a été inondée de toutes sortes de menaces et d'insultes d'Américains furieux: "J'espère que vous allez faire faillite, fichus gauchistes", a souhaité un habitant de l'État américain du Maryland.

Cette fois-ci, c'est Sarah Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche qui a été victime de la colère des opposants à la politique du président américain Donald Trump. "Honte à vous, hypocrites sectaires ".

La propriétaire du petit restaurant ontarien, Diane Smith, a tenté de répondre à chacun de ces commentaires pour souligner qu'il s'agissait d'une erreur d'identité, que son restaurant n'a rien à voir le Red Hen de Lexington.

More news: Marcos Rojo, héros improbable d'une Argentine méconnaissable — Coupe du monde

Certains des commentaires ont été retirés depuis.

Donal Trump s'est moqué du restaurant qui n'a pas voulu servir sa porte-parole, le qualifiant de sale de l'extérieur comme de l'intérieur.

Dans cette petite ville qui a majoritairement voté contre Donald Trump lors de l'élection présidentielle, les politiques menées par cette administration sont mal perçues. La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a affirmé samedi avoir été mise à la porte d'un restaurant où elle souhaitait dîner la veille, au motif qu'elle travaillait pour le président Donald Trump.

Il y a quelques jours LNT vous parlait de l'humiliation subie par Mme Kirstjen Nielsen, ministre américaine de la sécurité intérieure, qui est notamment en charge de l'application de la politique migratoire des USA.

Like this: