Published: Jeu, Juin 28, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Recey Tayyip Erdogan attribue sa victoire à la démocratie — Turquie

Recey Tayyip Erdogan attribue sa victoire à la démocratie — Turquie

L'administration Trump a ainsi exhorté lundi la Turquie à "renforcer la démocratie", demandant à tous les élus, "y compris le président Erdogan", de "représenter les différentes positions de tous les citoyens turcs". Le président iranien a présenté, pour sa part, ses "félicitations les plus sincères" à M. Erdogan, dans un message posté sur le site internet de la présidence.

Confirmation est faite du poids et de la crédibilité de Recep Tayyip Erdogan, aux commandes de la Turquie depuis 2003, d'abord comme Premier ministre puis, à partir de 2014, comme président, et son électorat majoritaire va sans doute attendre de lui qu'il imprime son sceau polarisateur. Ces élections sont particulièrement importantes car elles marquent le passage du système parlementaire en vigueur à un régime présidentiel qui permettra à M. Erdogan d'élargir considérablement ses prérogatives. " Redevable " La victoire acquise, Recep Tayyip Erdogan pourrait être tenté par une politique de détente pour apaiser une société très divisée, mais une telle ouverture risque de se heurter à l'opposition de ses alliés ultranationalistes du MHP, partisans d'une ligne dure notamment sur le dossier kurde.

Les observateurs ont pointé des conditions de campagne difficile pour l'opposition. ", a déclaré Kemal Kiliçdaroglu, leader du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate)". Le Premier ministre bulgare Boïko Borissov a félicité aussi au téléphone M. Erdogan. Il a transformé la Turquie à coups de mégaprojets d'infrastructures et a fait d'Ankara un acteur diplomatique clé sur la scène internationale. "Nous tentons d'organiser un appel téléphonique" entre Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan, s'est bornée à dire lundi la Maison Blanche, tandis que le département d'Etat a seulement affirmé "respecter" le résultat. Il "espère" que les relations vont "se développer davantage" sur la base "des solides liens historiques, culturels, religieux, des relations de bon voisinage, du respect mutuel et des intérêts communs" entre les deux pays.

"La victoire d'Erdogan est incontestablement le signe de sa grande popularité auprès de l'électorat turc, en particulier l'électorat conservateur dans les régions rurales d'Anatolie, et le signe de sa résilience face à une opposition unie", estime Jana Jabbour, docteure associée au CERI/Sciences Po et spécialiste de la Turquie. "Nous continuerons d'être un partenaire fiable de la Turquie et de son rôle de leader prêt à défendre les valeurs et les principes en ces temps plus que difficiles", assure-t-il, cité dans un communiqué.

More news: Le fondateur du groupe Pantera, Vinnie Paul, décède à 54 ans

Les détracteurs d'Erdogan, ainsi que l'Union européenne à laquelle la Turquie souhaite toujours adhérer, l'accusent d'avoir exploité le putsch manqué de juillet 2016 pour museler l'opposition.

Hongrie: Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a félicité Recep Tayyip Erdogan pour sa réélection, estimant que "la stabilité de la Turquie est une bonne nouvelle" pour l'Europe.

La télévision d'Etat a accordé très peu de place à l'opposition, ignorant même complètement par exemple le dernier grand rassemblement de M. Ince à Istanbul samedi tout en retransmettant en direct et en intégralité plusieurs meetings électoraux de M. Erdogan le même jour. "Ces dernières années, sous la direction de nos deux chefs d'Etat, nos relations bilatérales et notre coopération dans tous les domaines ont progressé et obtenu beaucoup de résultats positifs".

Au-delà de cet impératif de survie, il fixe aussi un objectif à échéance à ses sujets: 2071, le millénaire de la victoire turque sur Byzance, doit témoigner de la naissance d'une nouvelle ère de domination turque.

Like this: