Published: Mer, Juin 27, 2018
Sport | By Catherine Charbonnier

F1 - Retour du GP de France : les Français s'accrochent, Hamilton s'impose

F1 - Retour du GP de France : les Français s'accrochent, Hamilton s'impose

Le quadruple champion du monde de Formule 1 avait heurté l'arrière de la Mercedes de Bottas après avoir loupé son freinage au premier virage. Les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo se hissent dans le quinté de tête.

Lewis Hamilton a survolé le Grand Prix de France, qui faisait son retour.

Mercedes semble maintenant prête à annoncer ses pilotes pour 2019 et, probablement 2020. Le Castellet n'avait plus accueilli la F1 depuis 1990.

Favori des qualifications, Lewis Hamilton a dominé de la tête et des épaules les qualifications du Grand Prix de France, signant le meilleur temps en Q1, Q2 et Q3.

Les Français Pierre Gasly (Toro Rosso) et Esteban Ocon (Force India) ont été contraints à l'abandon après s'être accrochés dès les premiers virages.

More news: France : Le curé gifleur de bébé suspendu par le diocèse de Meaux

Jugé responsable par les commissaires de course de son accrochage avec le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes), Vettel a écopé de cinq secondes de pénalité. Ricciardo est reparti derrière Vettel. Constatant des difficultés du côté de Ricciardo, juste devant lui, Raikkonen fondit sur l'Australien avant de le dépasser avec autorité pour grimper sur le podium. Le pilote Ferrari a pris l'avantage (vidéo).

Lance Stroll avait réussi à remonter de la 19e à la 14e place dans le premier tour, en profitant des accrochages et des abandons. Une mauvaise opération dans la course au titre, forcément, mais l'Allemand saura se satisfaire d'avoir limité les dégâts et évité le zéro pointé après son erreur au départ. De quoi mettre la pression sur Räikkönen, une rumeur persistante faisant état d'un transfert de Leclerc chez Ferrari la saison prochaine!

Les Alfa Romeo Sauber-Ferrari se sont montrées à l'aise sur le circuit du Castellet.

De son côté, Romain Grosjean (Haas F1) n'a toujours pas décroché le moindre point dans ce championnat du monde. Déception également pour Carlos Sainz (Renault) qui, après avoir été 3e, n'a pu conserver sa 6e place à cause d'un déficit de puissance sur les derniers tours. Finalement 8e (Sainz) et 9e (Nico Hülkenberg), les pilotes de la marque au losange auront tout de même sauvé l'honneur tricolore en finissant tous deux dans les points.

Like this: