Published: Dim, Juin 24, 2018
Sport | By Catherine Charbonnier

F1 : Quand Sirotkin se trompe de stand

F1 : Quand Sirotkin se trompe de stand

Cela faisait 10 ans que les fans français de Formule 1 n'avaient plus de Grand Prix national, malgré la présence d'une écurie (Renault) et de plusieurs pilotes de talent (Romain Grosjean, Esteban Ocon).

De quoi mettre en colère ces automobilistes bloqués dans les bouchons.

"L'affluence s'est concentrée entre 10h00 et 13h00", indiquait son communiqué, ajoutant que "la situation s'améliore progressivement".

Les deux séances d'essais libres, dominées sous un ciel bleu étincelant par le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), n'ont pas constitué l'évènement principal. Parti à 9h00 de la Seyne-sur-Mer, une ville distante de 20 km du Castellet, l'un d'eux n'est arrivé sur le circuit qu'à 16h10.

More news: XXXTentacion : ses fans s'interrogent sur une vidéo postée avant sa mort

Ainsi Gilles Dufeigneux, le directeur général du Groupement d'intérêt général (GIP), en charge du GP de France, a fait savoir qu'il a été "décidé un certain nombre de mesures correctives, avec l'ouverture des parkings dès 6h30 au lieu de 8h00". Mais ce 24 juin 2018, les monoplaces les plus performantes du monde sont de retour dans le Var, sur le mythique circuit du Castellet.

Les qualifications se poursuivent, ce samedi, au Grand Prix de France. Parmi ces passionnés de F1 retenus dans les bouchons, certains ont payé un pass pour les trois jours du Grand Prix. Elle a quitté Sanary à 9h15 mais a été bloquée deux heures au même endroit sans pouvoir bouger, à une dizaine de kilomètres du circuit. "C'est la dernière fois que je viens au Castellet!"

"Je ne sais même pas si je vais prendre le risque de revenir demain et je n'ai pas vraiment envie de me lever à quatre heures du matin", confie pour sa part Yvan, qui a un billet jusqu'à dimanche.

Like this: