Published: Mar, Juin 19, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

L'OMS reconnaît l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie

L'OMS reconnaît l'addiction aux jeux vidéo comme une maladie

Ces derniers avaient appelé dans un communiqué en mars dernier l'OMS à revenir sur sa décision de classer l'addiction aux jeux vidéo comme une pathologie.

Utilisation frénétique de la manette pendant des heures ou encore hurlements, ces troubles du comportement provoqués par une consommation excessive des jeux vidéo ont été intégrés ce 18 juin à la 11e version de la Classification internationale des maladies (CIM-11) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cette agence de l'ONU vient en effet d'inscrire le "trouble du jeu vidéo" dans la onzième version de laClassification internationale des maladies (CIM) - la bible des pathologies - comme une addiction, au même titre que celle à la cocaïne ou aux jeux d'argent.

"Après avoir consulté des experts dans le monde entier, et avoir examiné la littérature de manière exhaustive, nous avons décidé que ce trouble devait être ajouté", a déclaré à l'AFP le directeur du département de la Santé mentale et des toxicomanies de l'OMS, Shekhar Saxena.

En janvier, l'OMS avait déjà soumis une proposition de définition pour ce trouble. "La personne joue tellement que d'autres centres d'intérêt et activités sont délaissés, y compris le sommeil et les repas".

More news: Trump accusé d'avoir détourné l'argent de sa fondation à des fins personnelles

L'antenne de l'ONU précise dans un autre paragraphe que pour que ce trouble soit diagnostiqué, il faut que le comportement soit " d'une sévérité suffisante pour entraîner une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d'autres domaines importants du fonctionnement, et en principe, se manifester clairement sur une période d'au moins 12 mois ".

Ces joueurs compulsifs sont incapables de se détacher de leur ordinateur, appareil mobile ou console de jeu, au point d'abandonner toute vie sociale et de mettre en danger leur santé, mentale et/ou physique.

Attention, si vous jouez trop, on pourrait dire que vous êtes atteint du "trouble du jeu vidéo ".

La face sombre de cette popularité a été l'apparition de dépendances.

Sans surprise, l'industrie du jeu vidéo est également contre.

Like this: