Published: Mer, Juin 13, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Trois de ses proches pointent la politique menée par l'exécutif — Emmanuel Macron

Trois de ses proches pointent la politique menée par l'exécutif — Emmanuel Macron

Trois économistes proches d'Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle lui ont adressé une note confidentielle le 4 juin dernier, dans l'espoir de le faire infléchir sur certaines mesures et lui faire corriger son image de "président des riches ".

Philippe Aghion, Phlippe Martin et Jean Pisani-Ferry sont les trois économistes qui ont inspiré le programme d'Emmanuel Macron.

"Dans leurs conclusions, les économistes marcheurs stigmatisent " un pouvoir indifférent à la question sociale " et des décisions gouvernementales " déséquilibrées ". Après les critiques qui portaient sur la politique en matière d'immigration, venues notamment de Terra Nova, celles sur la politique environnementale, ou celles encore considérant que "Jupiter " en faisait quand même beaucoup dans la recherche de verticalité, sans compter les désarrois de militants laïques peu sensibles au discours des Bernardins comme à l'organisation d'un Islam de France, voici la critique de la politique sociale du gouvernement, portée par les trois économistes que vous citez, qui ont tous trois contribué à la préparation du programme économique du candidat Macron. Piqués à distiller quelques critiques ici ou là, les économistes classés plutôt à gauche ont été invités par le président lui-même à lui proposer des solutions en vue d'un rééquilibrage social de sa politique. Pour autant, "l'ambition émancipatrice [.] du programme présidentiel échappe à un nombre grandissant de concitoyens, y compris parmi les plus fervents supporteurs de 2017 ", s'inquiètent ces anciens contributeurs. Les économistes se montrent préoccupés par "d$3 es ministres "politiques" étiquetés à droite", ils déplorent un projet qui "n'est pas porté" et regrettent que "personne ne trace le fil qui relie les réformes". Par exemple pour ce qui concerne la réforme de l'assurance-chômage.

More news: CPI/RDC:Jean-Pierre Bemba acquitté en appel

Un mois plus tôt, Le Parisien révélait les inquiétudes d'une partie de l'entourage d'Emmanuel Macron quant à l'image du président générée par son action.

Plusieurs propositions figurent dans cette note: ne pas réduire la prime d'activité, introduire un bonus-malus sur les contrats courts, réviser les aides aux entreprises, en finir avec les aides à la pierre, taxer davantage les grosses successions, "réduire la durée d'indemnisation lorsque le chômage baisse, éventuellement avec modulation par secteur/qualification/localisation" ou encore "différer" la suppression de la taxe d'habitation pour les Français les plus aisés.

Toutes les préconisations ne sont pas forcément en faveur des ménages. L'Elysée a confirmé que ces recommandations ont été lues "avec attention mais elle (la note) ne présage en rien la politique du gouvernement ".

Like this: