Published: Mar, Juin 12, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Singapour : veille d'un sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Singapour : veille d'un sommet historique entre Donald Trump et Kim Jong-un

Encore impensable il y a quelques mois, ce cliché publié par Vivian Balakrishnan montre la réhabilitation internationale éclair du dictateur nord-coréen, dont le pays, qu'il dirige d'une main de fer, est rongé par la misère et la corruption. Souriant, voire décontracté, dans de rares images retransmises en direct, il a ensuite rencontré le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong qui a salué la "décision courageuse et admirable" d'organiser ce sommet.

Alors que Donald Trump assurait avant son départ n'avoir pas véritablement besoin de se préparer ("C'est d'abord une question d'état d'esprit"), sa porte-parole Sarah Sanders a pris soin de souligner que, durant le vol, le président avait consacré du temps "à travailler avec son équipe, lire des documents et préparer ses rencontres à Singapour".

En jeu, les ambitions atomiques de Pyongyang, sous le coup de sanctions draconiennes imposées au fil des années par le Conseil de sécurité de l'ONU.

"Heureux d'être à Singapour, excitation dans l'air!", a tweeté le président qui sort d'un G7 au Canada qui a tourné au fiasco après sa spectaculaire volte-face qui a provoqué de très vives tensions avec les alliés historiques des Etats-Unis. Pour Donald Trump, c'est aussi une "occasion unique" de faire avancer la cause de la paix: Nord et Sud sont toujours techniquement en guerre, le conflit de 1950-53 s'étant achevé sur un armistice que le dirigeant sud-coréen de l'époque a refusé de signer. Avant de quitter le Canada, Donald Trump avait une nouvelle fois affiché samedi son optimisme sur cette rencontre dont il espère faire un marqueur de sa présidence.

Le président Trump " a bien identifié le désir de sécurité de Kim Jong-un " ainsi que son intérêt pour le développement économique, a expliqué Mike Pompeo, avant d'indiquer que les Etats-Unis pourraient, à terme, aider Pyongyang sur ces deux projets " si le pays optait pour les bons choix " lors des prochains pourparlers.

More news: Trump isolé face au reste du monde au sommet annuel du G7

"Kim Jong Un dispose bien d'un avion qui aurait pu le conduire jusqu'à Singapour, mais il s'agit d'un vieil appareil de fabrication soviétique, comiquement surnommé " Air Force Un ".

Washington pourrait se contenter d'un plan de dénucléarisation graduelle, beaucoup plus conforme aux vagues offres de la Corée du Nord.

Kim Jong-un quittant Pyongyang pour rejoindre Singapour.

"Les gens parlent d'un sommet historique (.) Mais il est important de garder à l'esprit que ce sommet était possible pour tout président américain qui aurait souhaité le faire et qu'aucun ne l'a souhaité, pour de bonnes raisons", souligne Christopher Hill, ancien négociateur américain sur le dossier.

Les spéculations sur son passage par le casino du bâtiment ont couru toute la soirée, sans jamais se confirmer.

Like this: