Published: Dim, Juin 10, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Donald Trump estime que la Russie devrait participer au G7

Donald Trump estime que la Russie devrait participer au G7

Mais les critiques virulentes du président français Emmanuel Macron et du Premier ministre canadien Justin Trudeau, qui avant le sommet se sont dit prêts à "isoler" les Etats-Unis, ont réveillé son appétit de confrontations. Ils devraient réintégrer la Russie. "Parce que nous devrions avoir la Russie à la table de négociations", a-t-il dit en quittant Washington. "Peut-être que ça est égal au président américain aujourd'hui d'être isolé mais nous ça nous est aussi égal d'être à six si besoin était", a prévenu le chef de l'État français.

Il faut que la réponse de l'UE soit "proportionnée" et en accord avec les règles de l'OMC, a dit la Première ministre britannique Theresa May, qui appellera lors du G7 à un commerce plus libre et plus équitable.

Le président américain a réclamé le retour de Moscou dans le cercle des pays les plus industrialisés du globe, quatre ans après son exclusion due à l'annexion de la Crimée.

Sourires de circonstances, échanges à fleurets mouchetés avant le début des discussions, les dirigeants du G7, pour leur première journée de discussion vendredi, se sont efforcés d'aplanir leurs différends. Le président du conseil europeén, Donald Tusk, en a rejeté l'idée lors d'un point presse à La Malbaie, reprochant par ailleurs à Donald Trump de défier l'ordre international. Il en repartira dès samedi matin, au prétexte du sommet historique prévu le 12 juin à Singapour avec le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong-un. Emmanuel Macron et Donald Trumpse sont félicités de progrès dans leurs négociations sur le commerce et d'autres sujets, sans toutefois donner aucune indication d'un éventuel terrain d'entente sur les tarifs douaniers. Ses partenaires sont unanimes à dénoncer le protectionnisme américain et ne cachent pas leur irritation pour les foucades du milliardaire, qui s'est montré combatif dans une série de messages publiés jeudi et vendredi matin sur son compte Twitter, ciblant notamment le marché laitier canadien, qui priverait les agriculteurs américains d'importants débouchés. "Je suis convaincu que l'Europe tiendra son unité et la tiendra dans la durée sur ces sujets", a pourtant affirmé Emmanuel Macron, promettant un front commun, y compris avec le Japon.

More news: La CNUCED encense le Maroc

Depuis la création du G7 en 1975, les Etats-Unis ne se sont encore jamais trouvés seuls contre tous: "ce sera (.) Donald Trump contre le reste de monde", souligne le journaliste politique Alain Duhamel au micro de RTL. L'Allemagne et l'Italie, plus exposés aux représailles commerciales que d'autres Européens, pourraient en effet être tentés de faire des compromis avec les États-Unis.

Ottawa croit toujours possible d'élaborer un consensus sur trois thèmes: la pollution plastique des océans, l'éducation des filles, et la lutte contre les ingérences étrangères dans les processus démocratiques.

L'Union européenne a déposé une plainte contre les Etats-Unis devant l'Organisation mondiale du commerce, et préparé des droits de douane contre des produits américains comme le bourbon, le beurre de cacahuète ou les motos.

Vendredi, après les habituels déjeuner de travail, photo de famille, séances de groupe et rencontres bilatérales, les sept dirigeants dîneront dans l'intimité d'un chalet québécois typique. La police a procédé à quelques interpellations à Québec, à 140 km de La Malbaie, après des incidents mineurs. Ce samedi, le suspense diplomatique concernera la traditionnelle déclaration finale du sommet.

Like this: