Published: Ven, Juin 08, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Nordahl Lelandais : il aurait agressé sexuellement une petite fille de sa famille

Nordahl Lelandais : il aurait agressé sexuellement une petite fille de sa famille

Selon la chaîne d'info en continu, Nordahl Lelandais vivait alors chez ses parents. Nordahl Lelandais a reconnu aussi avoir tué ce jeune homme de 23 ans en avril 2017, lors d'une "bagarre" aux motifs encore inconnus, qui aurait entrainé sa chute fatale dans un endroit escarpé du massif des Bauges, près de Chambéry où une instruction est en cours.

09h10: Sur le téléphone portable de Nordahl Lelandais, une vidéo sur laquelle une fillette subit une agression sexuelle a été retrouvée, rapporte BFM TV. A cette période, ces derniers recevaient en effet la petite fille et ses parents pour le week-end. Dans le village, l'accès a été bloqué par les gendarmes, qui ont levé leur barrage peu avant 13h, a constaté un journaliste de l'AFP. Dans la foule, un homme en sweat à capuche bleu présente une physionomie, une forme de visage et une coupe de cheveux évoquant celles de Nordahl Lelandais. Hier, une perquisition a eu lieu chez ses parents après la découverte, sur son téléphone portable, d'une vidéo où il pourrait avoir agressé sexuellement une jeune cousine. Elle a été identifiée comme une petite cousine du suspect, âgée de 7 ans. "Sur l'une des vidéos, datant de 2012 et disponible sur YouTube, la famille assure avoir repéré un homme ressemblant à Nordahl Lelandais". Une audition est prévue en juin mais n'est "pas encore programmée", a indiqué une des sources. Pour rappel, c'est lors de deux éditions de ce festival que Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ont disparu. Ces images relèvent de l'agression sexuelle, a révélé BFMTV, mercredi. Un homme pouvant ressembler à Nordahl Lelandais apparaît sur des images transmises à la justice par les avocats des familles de deux hommes disparu après le festival de musique électronique au fort de Tamié (Savoie).

More news: Médicaments anti-Alzheimer. Déremboursés dès le 1er août

L'ex-militaire de 34 ans, déjà mis en examen pour les meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer, a été extrait de sa cellule de l'hôpital psychiatrique du Vinatier, à Bron, mercredi, aux environs de 10 heures, pour être conduit à son domicile de Domessin, en Savoie, rapporte BFMTV. L'individu porte également des lunettes de soleil et une chevalière à la main droite, comme l'ex-militaire sur plusieurs de ses photos.

Like this: