Published: Sam, Juin 02, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Prison de Sequedin : des jumelles ont tenté d’échanger leur place au parloir

Prison de Sequedin : des jumelles ont tenté d’échanger leur place au parloir

Comme le rapporte Le Parisien, des jumelles ont tenté d'échanger leur place en prison. Deux sœurs jumelles âgées de 19 ans ont tenté une initiative osée et très risquée, samedi 26 mai, à la prison de Lille-Sequedin. Alors qu'une des deux jeunes filles est enfermée dans le centre de Sequedin dans le Nord, sa soeur s'est rendue au parloir pour une visite. Alors que les deux soeurs sont pratiquement habillées et coiffées de la même manière, le surveillant de prison se méfie et décide de marquer la main de la visiteuse. Il a averti "qu'au moindre souci, il mettrait un terme à la visite", a expliqué le syndicat Ufap dans un communiqué repris par France 3. Suspectant une tentative d'évasion par "substitution" (ou inversion des rôles), elle a immédiatement alerté d'autres surveillants. Une agent pénitentiaire constate même que les deux sœurs s'échangent un bijou et un vêtement.

Le syndicat UNSA profite de cette tentative d'évasion peu banale pour souligner le manque de moyens au parloir et la fiabilité douteuse des contrôles par biométrie. "Normalement, une seule personne correspond à un numéro d'écrou et là les deux étaient positives sur le même numéro".

More news: "Lyana est un rêve éveillé" — Laetitia Milot

Les surveillants ont réussi à identifier les deux sœurs, qui tentaient d'échanger leur place, grâce à un contrôle d'empreintes digitales. Impossible de savoir laquelle était la condamnée...

L'administration pénitentiaire décide alors d'effectuer un contrôle par biométrie afin de distinguer les jumelles. Fin de l'histoire, la soeur qui avait été écrouée est retournée dans sa cellule.

Like this: