Published: Jeu, Mai 31, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

L'Europe se prépare au pire et à la contre-attaque — Guerre commerciale

L'Europe se prépare au pire et à la contre-attaque — Guerre commerciale

Interrogé le 30 mai par Le Figaro au sujet d'une potentielle impasse diplomatique entre les Etats-Unis et l'Union européenne, générée par les nouvelles taxes, Wilbur Ross, le secrétaire d'Etat au Commerce américain s'est ainsi exprimé: "Les tarifs n'ont pas empêché les Chinois d'engager la discussion [.] Je ne vois pas de raison évidente pour laquelle l'UE agirait différemment". Toutefois, les Américains ne ferment pas encore à double tour la porte de la concertation. Maigre lot de consolation pour les Européens, les mêmes sanctions s'appliqueront au Canada et au Mexique.

Les contre mesures évoquées par le président de la Commission sont déjà prêtes à être mise en oeuvre en guise de représailles.

Jeudi toujours, la chancelière allemande Angela Merkel a indiqué que l'Union européenne répliquera de façon "décidée, intelligente et unie" à d'éventuelles sanctions américaines qui, de plus, a-t-elle souligné, "ne sont pas conformes aux règles de l'Organisation mondiale du commerce". Il pointe aussi le problème de la surcapacité dans le secteur sidérurgique, "dont l'UE n'est pas la source".

Cecilia Malmström, la commissaire européenne au Commerce, penche pour cette dernière option.

Des progrès dans les négociations, mais.

. Il invoquait alors la section 232 du Trade Expansion Act de 1962, qui permet de restreindre les importations de bien-jugés préjudiciables à la sécurité nationale.

More news: Mohamed Salah va se soigner dès mardi en... Espagne

" C'est un mauvais jour pour le commerce". La dispense, visant à encourager des négociations commerciales sur d'autres dossiers, courait jusqu'à vendredi.

Les Etats-Unis ont donc décidé de ne pas prolonger l'exemption temporaire accordée à l'Union européenne jusqu'à jeudi minuit et vont mettre en place des taxes de 25 % sur l'acier et de 10 % sur l'aluminium.

Le sursis sur ces droits de douane supplémentaires est également levé pour le Mexique et le Canada, alors que la renégociation de l'accord de libre-échange Alena avec les partenaires de Washington tarde à aboutir.

Le gouvernement mexicain a condamné "catégoriquement" les mesures américaines et annoncé des représailles.

" Le Mexique imposera des mesures équivalentes sur divers produits, dont certains aciers, des fruits et des fromages, a annoncé dans un communiqué le ministère de l'Économie, et celles-ci seront en vigueur tant que le gouvernement américain n'éliminera pas les taxes imposées ".

Like this: