Published: Jeu, Mai 31, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Aisne : le suspect du meurtre de Tom ne nie plus toute implication

Aisne : le suspect du meurtre de Tom ne nie plus toute implication

Maison où le corps de l'enfant a été retrouvé, le 29 mai 2018 Le Hérie-la-Viéville.

"Le procureur de Laon s'est exprimé ce mercredi après-midi sur le meurtre de Tom, 9 ans, survenu mardi au Hérie-la-Viéville, dans l'Aisne". Interrogé par les enquêteurs depuis son interpellation, mardi, le suspect a changé de version en fin de garde à vue. Elle aurait deux autres enfants et vivrait seule, selon une riveraine. Il était dissimulé sous des orties fraîchement coupées, recouvertes d'une palette. Un proche de l'affaire a détaillé au Parisien: "L'auteur du meurtre a essayé d'effacer les preuves sans réussir à brûler le corps".

A ce stade, "la cause de la mort n'est pas déterminée, il y a un hématome important au niveau de la tête et il y a des traces de viol".

Enfin, des hydrocarbures ont été versés sur la victime et un début de combustion a été constaté sur les végétaux à proximité du corps, pouvant laisser penser à une dissimulation de preuve.

More news: Israël frappe le Hamas et le Djihad islamique à Gaza

Un homme de 27 ans interpellé après la mort et le viol d'un enfant de neuf ans dans un village du nord de la France sera déféré ce jeudi après-midi devant un juge d'instruction, a-t-on appris de source judiciaire.

Une perquisition a eu lieu à son domicile. Et selon des informations du Parisien, il aurait précisé qu'il se revoyait "en train de frapper" l'enfant. "Ils sont allés chercher Alexandre pour cueillir des cerises dans le jardin de la maison abandonnée", ce même jardin dans lequel le corps de l'enfant sera plus tard découvert.

Le parquet parle de délinquance routière et d'un cambriolage, mais précise qu'il n'a pas été condamné et qu'il n'a "aucun lien de parenté avec la victime ". L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie d'Amiens.

D'après les habitants que nous avons rencontré, le jeune homme était connu dans le village, facilement reconnaissable, grâce à sa coupe un peu particulière: une crête teinte en rose.

Like this: