Published: Dim, Mai 27, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Données personnelles : ce que le RGPD va changer pour vous

Données personnelles : ce que le RGPD va changer pour vous

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), va plus loin que les lois existantes et suscite moult chamboulements pour les entreprises. Elle donne aussi aux citoyens le "droit de savoir" quand leurs données sont piratées, comme lors de la fuite massive subie par la société Uber en 2016. Et pour cause: le fameux Règlement général sur la protection des données, voté en mai 2016 par le Parlement européen, entre officiellement en vigueur aujourd'hui.

Ce portail est pleinement accessible aux utilisateurs dont le compte Apple ID correspond à une adresse située dans lUnion Européenne, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, et il sera déployé partout dans le monde dans les prochains mois. Dans de nombreux cas, les entreprises qui ne peuvent pas se conformer au règlement violent sans doute déjà la loi CNIL de 1978 et la directive de 1995 sur la protection des données.

Qu'y a-t-il dans cette loi?Le RGPD définit les mesures que doivent prendre les entreprises pour la collecte et la protection des données personnelles.

- Droit à l'oubli: un internaute doit pouvoir obtenir l'effacement dans les meilleurs délais de données personnelles si ces dernières ne sont plus nécessaires, si la personne concernée retire son consentement, si elles font l'objet d'un traitement illicite... Cette règle s'applique notamment aux données dites "sensibles", comme celles relatives à la santé ou aux croyances religieuses.

Les internautes pourront récupérer un fichier complet des informations qu'ils ont transmises à une entreprise et auront le droit de s'opposer à l'utilisation de certaines données. Les chiffres dégringolent pour les TPE et les PME qui n'évoluent pas dans le secteur numérique mais qui détiennent tout de même des données personnelles sur leurs clients.

More news: Neymar enfin interrogé directement sur son avenir — Mercato / PSG

Si les Français semblent moins soucieux de la confidentialité de leurs données bancaires (34%), ils sont fortement préoccupés par le risque de piratage de ces données (71%).

Ainsi, Microsoft a annoncé le 21 mai son intention d'étendre sa conformité au RGPD à l'ensemble de ses opérations dans le monde, de manière à ce que des personnes ne se trouvant pas sur le Vieux Continent puissent aussi profiter des avancées du texte, qu'il s'agisse de la portabilité des données (c'est-à-dire la possibilité de les emmener ailleurs) ou des droits d'accès, de rectification ou de suppression. L'objectif est de "limiter la quantité de données traitées dès le départ". Elles ne seront plus forcées de déclarer à la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés), comme elles le faisaient jusqu'alors, l'utilisation de données d'internautes.

Recueillir le consentement de votre client au moment de la collecte de ses données et lui préciser qu'il a un droit de rétractation.

L'avalanche de messages priant les utilisateurs d'accepter de nouvelles conditions d'utilisation pour les Twitter, Google, AirBnB ou autres sites de commerce et organismes divers, est le premier effet visible de cette nouvelle donne, à laquelle les Européens espèrent bien donner une portée mondiale.

Like this: