Published: Sam, Mai 26, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Ebola: bilan de 27 morts en RDC

Ebola: bilan de 27 morts en RDC

La semaine dernière, l'OMS a statué vendredi dernier que l'épidémie d'Ebola en RDC ne constituait pas " une urgence de santé publique de portée internationale ".

Les autorités congolaises ont affirmé avoir réceptionné 5 400 doses de vaccin contre Ebola sur les 7 540 doses promises par l'OMS.

L'OMS a été particulièrement alarmée par le fait que la maladie s'est propagée à Mbandaka, une ville de 1,2 million d'habitants, au début du mois de mai. Malgré le doute exprimé en répondant aux journaliste sur la possibilité de guérison d'un cas confirmé d'Ebola lors d'une brève conférence de presse après réception du premier lot des vaccins, le Dr Oly Ilunga a annoncé la guérison de deux anciens cas confirmés. À ce jour, plus de 45 cas d'Ebola ont été observés, y compris chez trois travailleurs de la santé et 25 décès ont été signalés. Ce ne sera pas une vaccination de masse, car il faut vacciner en priorité le personnel médical et les proches des malades.

Ayant une grande expérience en la matière, des Guinéens ont été dépêchés en RDC pour aider à lutter contre l'épidémie à virus Ebola qui sévit dans la province de l'Equateur. De plus, " 300 000 autres doses de vaccin sont disponibles ", si besoin ultérieur a t-il poursuivit.

More news: William Vance, le dessinateur de XIII, est mort — BD

L'opération de vaccination ciblée se poursuivra à Bikoro (100 km de Mbandaka et 600 km de Kinshasa), épicentre de l'épidémie actuelle où déjà deux personnes ont été "guéries" de la maladie, selon les autorités et l'ONG Médecin sans frontières (MSF). Dr Peter Salama, directeur général d'Emergency Preparedness and Response Who, a lancé cette alerte: "nous devons travailler ensemble et rapidement afin de stopper cette épidémie et surtout protéger la population du risque d'infection à travers l'identification des cas, de manière rapide, et arrêter ainsi la chaine de transmission, de telle sorte que les patients puissent être en mesure de recevoir des soins: rapides, appropriés et qualifiés ".

Le vaccin, fabriqué par l'entreprise pharmaceutique Merck, n'est pas encore homologué, mais il a été efficace lors d'essais limités durant l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Elle est la neuvième depuis l'apparition de la maladie sur le sol congolais en 1976.

"Nous sommes très préoccupés par le développement de l'épidémie d'Ebola en RDC", a indiqué le ministre chinois.

Like this: