Published: Ven, Mai 18, 2018
Médecine | By Giselle Gaudin

Des milliers de doses de vaccin arrivent au Congo — Ebola

Des milliers de doses de vaccin arrivent au Congo — Ebola

En RDC, vingt-trois personnes sont mortes depuis que les premiers cas ont été confirmés au début de ce mois.

L'OMS a indiqué lundi que la République démocratique du Congo (RDC) avait fait état de 39 cas suspects, probables ou confirmés de fièvre Ebola entre le 4 avril et le 13 mai.

Malgré l'alerte lancée, l'OMS ne recommande jusqu'à présent aucune restriction des échanges commerciaux et des vols des compagnies aériennes avec ces pays, est-ce le signe d'une épidémie qui sera rapidement circonscrite?

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité. 75 sujets contacts sont surveillés par les équipes de terrain.

Ce travail de longue haleine devrait être soutenu par les autorités de la capitale, notamment le ministère de la Santé et le Gouverneur de la ville province de Kinshasa, lorsqu'on sait que plusieurs embarcations viennent chaque semaine de l'Equateur, des affluents du fleuve Congo pour approvisionner la capitale en produits agricoles et de pêche.

More news: Play-offs : les Warriors prennent l'avantage à Houston

Cette découverte "est un développement préoccupant, mais nous avons maintenant de meilleurs outils que jamais pour combattre Ebola", selon l'Organisation mondiale de la santé.

La procédure de validation "a été respectée au niveau international et nous avons reçu le feu vert des autorités congolaises attitrées depuis 2017".

Contrairement à la grippe, ce virus ne peut pas se transmettre par voie aérienne.

Il s'agit de la neuvième éclosion d'Ebola au Congo depuis 1976. Même si le pays est habitué à Ebola - neuf épidémies ont frappé la RDC en quarante ans -, la population a peur.

L'OMS vient d'ailleurs de faire parvenir en RDC un un lot de 5400 doses d'un vaccin expérimental, le rVSV-ZEBOV, développé par l'Agence de santé publique du Canada et qui s'est avéré très efficace lors d'une étude conduite par l'OMS en Guinée en 2015. Précisément ce que les experts redoutaient: le Congo est un lien de transport majeur vers les grandes métropoles que sont Kinshasa et Brazzaville au Congo, et donc un gros vecteur potentiel du virus.

Like this: